Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les chroniques de Groom Lake de Chris Ryall et Ben Templesmith

Karl Bauer est irrésistiblement attiré vers un étrange endroit, situé du côté de Roswell, dans le Nevada. Plus précisément à Groom Lake, là où a été installée la fameuse Zone 51. Il y a quelques années, le père de Karl fut enlevé par des aliens, et en était revenu… changé. Aujourd’hui, Karl est pris au piège d’une conspiration visant à fabriquer des armes à l’aide d’une technologie extra-terrestre…

Cet album marque le grand retour de Ben Templesmith, avec un récit qui mêle science-fiction et humour noir. Au programme : enlèvements par des extra-terrestres, tests sur des humains, complots et inavouables secrets…

Les illustrations sont sombres, souvent dans une seule et même couleur (tout orange, tout vert ou tout bleu dans une même case) et ça explose dans tous les sens. Mais il y a beaucoup d’auto dérision et d’humour, le sort de l’humanité dépendant de Karl Bauer (anti-héro par excellence), affublé de Roberta Lazar ainsi que des extra-terrestres : Archibald, les Zitis (qui ont la tête du E.T de Spielberg et réclament tout le temps soit le téléphone soit la «maison») et les jumeaux Blobs (des sortes de piranhas spatiaux...).

Les tests pratiqués par Archibald depuis 60 ans sur le site de Groom Lake pour connaître les humains sont barbares, principalement à base d’invasion rectales et d’auscultations des parties génitales qui n’existent pas chez les extraterrestres paraît-il. Toute la famille de Karl a succombé à ces expériences par explosion. Mais le dernier Bauer de la lignée semble avoir dans son ADN un antidote à cela. Les humains qui ont mis à disposition les locaux et les cobayes le font dans le but d’obtenir plus de puissance, ce sont eux les « vrais » méchants car Archi devient l’ami de Karl et Roberta, entre deux cigarettes fumées en même temps...

J’ai bien aimé la résolution de cette situation inextricable, pleine d’optimisme, assez surprenante…mais pas compris pourquoi les auteurs parlaient de «chroniques» dans le titre de cette BD atypique, car l’histoire est entière, finie.

Éditeur : Delcourt - Collection : Contrebande – Genre : Science-fiction – Scénario : Chris Ryall– Dessin : Ben Templesmith – Date de parution : 21 février 2018 – 120 pages - Prix : 15,50 €

f t g m