Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les maîtres inquisiteurs - Tome 8 : Synillia de Sylvain Cordurié et Elia Bonetti

Des prêtres ont été massacrés dans le monastère de Kandvost. Synillia, une non mage élevée au rang de Maître Inquisiteur, part mener l'enquête. Si elle ne possède pas de pouvoir, elle compense ce manque par son intelligence et ses qualités d'épéiste. Elle peut aussi compter sur Eldeween, l'elfe avec qui elle forme un duo efficace. Efficace, il faudra l'être face au meurtrier qui semble disposer de pouvoirs. Il n'attendait que l'arrivée de Synillia et Eldeween pour se livrer à un jeu de piste mortel.

Il y a mille ans, dans les terres d'Oscitan, une terrible guerre a fait rage. Quand elle s'acheva, on découvrit que les crimes avaient beaucoup prospéré, et pour rapporter la justice, le groupe des Maîtres Inquisiteurs vit le jour. Les plus grands mages en firent partie afin d'enquêter et de résoudre des actes effroyables.

Les huits tomes de cette bande dessinée déjà disponibles nous racontent chacun leur tour une histoire, avec un protagoniste différent mais une trame scénaristique commune.
Le premier personnage que nous avons suivi fut Obeyron, un mage détesté qui, laissé pour mort, enquêta sur son propre meurtre. Ensuite ce fût Sasmael dont le mentor a assasiné tous les occupants d'un palais sous l'emprise d'une drogue. Puis ce furent les histoires de Nikolai qui a dû retrouver un criminel au millieu de deux milles pélerins, de Mihael qui lui ira à la rescousse d'un groupe de personnes kidnappées et d'une petite fille, d’Aroon qui devra sortir un homme de prison pour sauver des milliers de personnes.
Le sixiéme tome lui, est différent car il sert de cross-over entre tous les héros précédents pour protéger et dejouer un attentat contre les monarques Aquilon et Assynia. Le petit extra de ce tome c'est qu'une personne de l'ordre des Maitres Inquisiteurs est forcément coupable, mais lequel ?
Puis l'histoire retrouve son cours avec la coupable démasquée qui n'est autre que Assynia en personne. Leur honneur bafoué et leur réputation désormais détruite, l'ordre perd simplement sa crédibilité, Orlias est envoyé dans une contrée éloignée pour former la prochaine génération de Maitres Inquisiteurs, mais la tache s'annonce difficile.

Enfin nous voici au huitième tome où l’impératrice continue sa mutation… Ce tome nous livre la suite de la fin de la guerre qui dura mille ans dans les terres d'Oscitan, nous faisant découvrir l'arrière plan des vices cachés, meurtres, viols ou simples conflits pour lesquels les maîtres inquisiteurs ont été créés en vue de parer à ces injustices. C'est au tour d'une femme non mage, Synillia, de résoudre l’enquête des meurtres d'un groupe de prêtres, seulement les dangers rodent et se multiplient... Confrontée à des barbares, à un assasin, ou à de la magie, arrivera t-elle à trouver le ou les coupables de cet acte odieux ? Ce tome, certes trop court, est agréable et divertissant et ne manque ni de rebondissements ni d'action.

Bien sûr j'ai beaucoup apprécié ce tome qui du coup m’a fait rattraper et lire le reste de la saga. L’histoire est intéressante, le scénario bien trouvé avec des tonnes de petites ficelles nous portant à droite et à gauche comme chaque série du même genre (Nains, Elfes etc..). Les dessins sont toujours aussi géniaux bien que les couleurs soient un peu sombres, ajoutant du drame à l'histoire.
Pourtant je n'aime absolument pas le personnage de Synillia. Le fait que ce soit une femme inquisitrice et une non mage ça la rend certes vraiment intéressante, mais son caractere hautain et sa maniére de rendre une demi-justice m'énerve grandement. Pour moi l'Inquisition représente la justice, or livrer un criminel aux mains des barbares ce n'est pas vraiment de la justice !
Malgré tout l'histoire se finit sur une note réaliste car notre protagoniste comprend qu'elle doit devenir plus forte pour ne plus se sentir faible et démunie face à un mage.

Après cette lecture, je n’ai qu’un conseil à vous donner : c’est de vous procurer tous les tomes de cette bande dessinée et de la dévorer sans modération !

Editeur : Soleil - Collection : Héroic fantasy - Scénario : Sylvain Cordurié - Dessin : Elia Bonetti - Date de parution : 24 janvier 2018 - Prix : 14,95 €

f t g m