Copyright 2019 - Site by Misterdan

Ratafia - Tome 8 : Les têtes de Vô de Nicolas Pothier et Johan Pilet

Romuald n’est plus le même depuis que le Capitaine a converti tout l’équipage à son amour des livres. En bon pirate, il ne supporte pas de voir ces piles d’ouvrages poussiéreux remplacer les montagnes d’or des cales de la Kouklamou. On peut même dire qu’il déprime sec ! Heureusement que le testament d’un vieil ami du Capitaine vient bousculer ce calme plat. Un héritage colossal attend ce dernier s’il parvient à remettre la main sur ses anciens camarades de promo : Akable le monomaniaque chasseur de baleines, Porto le globe-trotter à boucle d’oreille, Fernando l’étroit mousquetaire ou encore Isabella Bella la Bomba. Alors qu’une nouvelle aventure se prépare, le passé du capitaine refait surface... et le sourire de Romuald avec.

Entre humour absurde, références loufoques et grande aventure, retrouvez le nouveau tome de Ratafia, la série pirate la plus déjantée des mers ! À l’occasion de cette nouveauté, l’ensemble de la série est réédité sous le label Vents d’ouest, chaque album bénéficiant d'un cahier graphique inédit. C’est une épopée piratesque hilarante, des aventures délirantes et débridées, au ton inspiré de Goscinny et de Gotlib.

Chaque aventure est prétexte à allitérations et jeux de mots potaches en tout genre. Exemple : « lire un livre prêté, ça ne salit pas, ça lie ! Allez, salut ! ». Pour ce huitième tome, l’équipage n’a plus rien de pirates sanguinaires, tout ce qu’ils veulent c’est lire de bons livres en naviguant tranquillement. Excepté Romuald qui broie du noir, au point de se jeter à l’eau régulièrement pour se suicider par manque d’activités illicites ou de larcins à commettre.

Il y a beaucoup d’humour dans cette série, les personnages sont stéréotypés et attachants. Peu de personnages féminins de premier plan, mais c’est logique historiquement, seul le capitaine est accompagné de sa compagne Isabelle. L’île de Phâques a été pour ce dernier, le lieu où il a rencontré tous ses amis d’enfance et ils doivent se réunir pour toucher l’héritage de l’un d’eux. C’est la quête pour laquelle ils seront assignés pour cette aventure, et cela peut se lire indépendamment des autres tomes, qui fonctionnent un peu tous sur le même schéma, une quête et son non-aboutissement final car le fiasco est de mise pour cette bande de piètres pirates, (je ne dévoile pas un secret de la trame scénaristique en disant cela), car c’est plus drôle.

Éditeur : Glénat - Collection : Vents d’Ouest – Genre : Humour – Scénario : Nicolas Pothier – Dessin : Johan Pilet – Date de parution : 14 mars 2018 – 48 pages - Prix : 11,50 €

f t g m