Copyright 2019 - Site by Misterdan

Tseu Hi la dame dragon - Tome 2 de Philippe Nihoul et de Fabio Mantovani

1861, la révolte Taiping taille en pièces l’armée impériale. La route de Shanghaï leur est grande ouverte. Dans son palais, Tseu Hi doit trouver une solution pour sauver son empire. Si Shanghaï tombe, les Taiping contrôleront les routes commerciales puis le pays tout entier. Tseu Hi envisage alors de demander de l’aide aux Occidentaux. Mais elle sait que les gardiens de la tradition ne lui feront pas de cadeau…

Games of Throne n’a rien inventé ! Les complots, les trahisons, les alliances secrètes, tout est déjà dans l’histoire de l’humanité. Et s’il en fallait la preuve il vous suffit de lire l’aventure de cette impératrice pour comprendre combien la volonté d’une personne peut changer le cours des choses. Les scénaristes ont fait le choix de suivre l’avis de la majorité des historiens et de la présenter comme la femme qui aura entamé la fin de l’empire chinois. Cette prise de position est tout à fait légitime lorsqu’on voit les actions qu’elle a pu mener (et qui sont très bien racontées dans cette bande dessinée). Un livre que l’on apprécie, malgré sa lourdeur. Vu que le public français ne connait pas nécessairement les coutumes et l’histoire chinoise les auteurs sont forcés de donner plus de détails que dans certaines autres œuvres de la même collection (par exemple sur Cléopâtre). Ce qui rend la lecture parfois un peu lourde, mais très intéressante car nous apprenons énormément. On ne perd jamais le fil pédagogique pendant que l’on tourne les pages, on savoure l’avancée de l’intrigue tout en apprenant à mieux connaître le monde chinois. Les personnages sont à la fois attachants et repoussants, ce sont des êtres avec toute leur humanité, ils font ce qu’ils perçoivent de mieux, la question est, qui veulent-ils aider, eux-mêmes ou leur peuple ? On a du mal à s’attacher à nos héros, mais on n’arrive pas pour autant à s’en détacher.

Le dessin est resplendissant et extrêmement riche. On voyage dans des palais, avec les robes majestueuses aux couleurs d’or, et rouge sang. La richesse est représentée dans chaque détail, on retrouve des éléments historiques très proches de la réalité, comme l’entrée du palais impérial. La révolte est aussi présente et le contraste entre les tenues des hautes sphères et du peuple est très fort. Les jeux de couleur sont magnifiques, on découvre de nombreuses atmosphères différentes, ne serait-ce qu’en changeant de pièce. Les visages sont représentés avec une très grande précision, on peut les voir se transformer selon les émotions suscitées. Les corps sont fluides et donnent du mouvement à la lecture, notamment par les poses qui sont prises.

Bref, ce n’est pas une œuvre très facile d’accès et je ne la mettrais pas dans les mains d’un enfant trop jeune, mais elle est de très grande qualité et je la conseille à tous les curieux.

Editeur : Delcourt – Collection : Histoire & Histoires – Série : Les Reines de Sang – Scénario : Philippe Nihoul – Dessin : Fabio Mantovani – Date de parution : 25 avril 2018 – 56 pages – Prix : 14,95 €

f t g m