Copyright 2019 - Site by Misterdan

Aspirine de Joann Sfar

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d'adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa sœur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d'adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa sœur et tous les hommes "relous" qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n'hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C'est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande sœur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d'Ydgor ado attardé, un étudiant de type no-life, vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… Avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d'un destin exceptionnel et a compris qu'Aspirine est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l'accompagner, il s'engage à garder le secret et à devenir son serviteur… Son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?

Quand on sait que la Josacine est un antibiotique luttant contre les infections type angines, sinusites, ou bronchites… Et que c'est le prénom de la grande sœur d'Aspirine, on voit où va se situer le degré humoristique de ce nouvel album de Joann Sfar.
Il va loin dans les combines pour nous faire rire et se sert du folklore des vampires. Les lecteurs de son Petit Vampire ne seront pas trop dépaysés, et ceux de Donjon qu’il coécrit avec Lewis Trondheim aussi, pour le fantastique. Enfin, il y a un petit peu du Chat du rabbin au niveau de la philosophie des personnages.

Mais il y a la problématique de l'adolescence en plus dans cette histoire, on peut dire que c’est la nouveauté. Il est à parier que cette petite grande ado va avoir encore plein de péripéties à vivre, sachant qu’elle a déjà 300 ans d'existence, il y a de quoi faire… En plus son nouvel ami Ydgor ayant trouvé la possibilité qu’une chose magique se produise dans leur vie à la fin de l'album, il faudra donc poursuivre dans un tome 2, et j'ai hâte, car ils sont très attachants tous autant qu’ils sont.

L'esthétique de cet univers est très appréciable aussi, Aspirine et sa sœur sont ravissantes, en rouge et noir principalement.

A suivre donc, puisque comme Aspirine conclut à la fin de ce 1er tome, « on s'amuse bien »...

Éditeur : Rue de Sèvres - Scénario et Dessin : Joann Sfar - Date de parution : 06 juin 2018 - 140 pages - Prix : 16 €.

f t g m