Copyright 2019 - Site by Misterdan

A fleur de peau de Joël Alessandra

Fleur est atteinte d'une neurofibromatose, une maladie génétique rare qu'on lui a diagnostiquée à ses quatre ans. A travers cette histoire pleine de tendresse, nous allons partager les étapes marquantes de la vie de notre héroïne depuis ses plus jeunes années jusqu'à son adolescence. Etapes anodines à première vue, mais essentielles de cette petite fille " différente " : la difficulté du rapport aux autres pour elle comme pour ses parents, les baisses de moral, les réflexions, les envies de bien faire et les progrès effectués, le parcours pas toujours simple qu'impose son état, mais aussi les joies ! Car même si Fleur souffre d'une terrible maladie, elle réclame son droit à rire, à vivre comme les autres. Et puis à seize ans, l'amour donne des ailes ! Sans être moralisateur, ni vouloir servir d'exemple, cet album propose une vision de l'intérieur, avec ce qu'il faut de distance et d'autodérision pour essayer de rendre la lecture prenante pour chacun, concerné ou pas par la maladie. Un récit touchant et finalement éminemment joyeux.

Impossible de s'arrêter quand on commence la lecture de cette belle bande dessinée.

Pour le sujet d'abord, cette petite fille atteinte d'une maladie rare. L'histoire est racontée à la première personne par Fleur elle-même, et c'est passionnant. On y voit son évolution, de bébé à enfant, puis à adolescente. On suit aussi, à travers elle, le cheminement de ses parents. On apprend beaucoup de choses sur la neurofibromatose. Mais ce n'est jamais triste, ni défaitiste. Fleur est une petite fille pleine de vie, de bon sens. C'est une belle leçon d'espoir, et d'amour.

Pour les illustrations ensuite, vraiment superbes, tantôt inscrites dans des cases bien limitées, et tantôt étalées en pleine page. Les dessins à l'encre sont réhaussés de belles couleurs à l'aquarelle. Les personnages sont au centre, leurs émotions très bien retranscrites, les décors ne servant qu'à situer l'action.

Je ne peux que vous recommander la lecture de cet album pour y apprendre plein de choses sur cette maladie rare, mais pas tant que ça car elle touche quand même un enfant sur 3 ou 4 000 (des pages en fin d'ouvrage donnent des détails plus "techniques"). Mais je vous la recommande aussi car c'est une BD qui parle d'amour, de tolérance, d'enfance heureuse, et qui est porteuse de beaucoup d'espoir. Sa lecture, accompagnée par les parents pour les plus jeunes, peut aussi convenir pour des enfants car elle parle de discriminations, de différence et peut servir de base de discussions.

Editeur : Filidalo – Scénario et Dessin : Joël Alessandra – Date de parution : 12 octobre 2018 – 130 pages – Prix : 18,90 €

f t g m