Copyright 2019 - Site by Misterdan

Conquêtes – Tome 2 : Deluvenn de Nicolas Jarry, Bertrand Benoit et Olivier Héban

Une planète bleue où l'eau submerge la plupart des terres. Au fond de l'océan et sur les rares sommets émergés subsistent les ruines d'anciennes civilisations qui adoraient une race de pieuvre douée de pouvoirs psychiques... Les gigantesques céphalopodes refont surface pour accueillir les humains qui se sont installés sur les îlots. Mais les aliens ne sont pas aussi pacifiques qu'ils le paraissent et prennent le contrôle de certains humains. Une guerre commence, mais le conflit oppose cette fois l'homme à l'homme.

Conquêtes est une nouvelle série de science-fiction éditée par les Editions Soleil. Comme dans la série Infinity 8 éditée chez Rue de Sèvres, la réalisation de chaque tome est confiée à une équipe de scénaristes et de dessinateurs différents. Après Jean-Luc Istin, Eber Evangelista, et Zivorad Radivojevic qui ont signé le premier tome Islandia, ce sont Nicolas Jarry, Bertrand Benoit et Olivier Héban qui signent le second tome Deluvenn.

Cinq exoplanètes et un envahisseur, l'homme ! La terre ne peut plus abriter l'humanité. Cette dernière est répartie désormais en cinq colonies : germanique, méditerranéenne, asiatique, américaine, russe. Chacune dispose d'une armada de vaisseaux qui sillonnent l'espace vers cinq exoplanètes où les colonies n'auront d'autre choix que de s'installer : Islandia, planète de roche et de glace, Deluvenn, planète océanique, Décornum, planète jumelle de la Terre, Uranie, planète désertique et Adonaï, planète de forêts tropicales. Ces mondes, déjà peuplés par des formes intelligentes de vie, impliquent un seul choix dicté par la survie : conquérir !

Et comme chaque tome se passe sur une planète différente, avec des personnages qui n'ont rien à voir les uns avec les autres, on pourra les lire séparement.

Dans ce nouveau tome, nous faisons la connaissance de la colonie méditerranéenne qui arrive enfin en vue de la planète Deluvenn pour la coloniser. Il est grand temps, car cet armada est très décimé : il reste moins de cinquante mille rescapés ! Plus des deux tiers des colons sont morts pendant le voyage dans des cabines cryogéniques hors d'usage, et des vaisseaux ont été perdus, explosant ou tombant sur des soleils suite à des avaries. Des équipes de machinistes tentent l'impossible pour maintenir les vaisseaux jusqu'à l'arrivée. Mais les hommes, qui travaillent dans des conditions épouvantables, enchaînant les heures de travail, sont épuisés. Alors quand un officier leur demande d'y retourner alors qu'ils viennent de faire une double garde, l'un d'eux se révolte et le frappe. Pas de chance l'officier tombe dans le coma et Idris est arrêté. Si l'officier meurt il sera exécuté, s'il survit il y aura un procès pour tentative de meurtre. La situation est désespérée alors que les vaisseaux se posent enfin sur Deluvenn, une planète océanique avec très peu de terres émergées. Idris est envoyé travailler dans une mine où subsistent des traces d'une civilisation disparue. Mais est-ce si sûr ?

Deluvenn nous change totalement d'Islandia, la première colonie. Ici tout est plus sombre, l'armada est arrivée à bout de souffle, les héros sont fatigués. Et puis les aliens ne sont pas de doux rêveurs écolos, ils semblent sympathiques mais sont en fait très dangereux, car ils vont prendre le contrôle d'une partie des colons et les utiliser pour décimer les autres. Idris, sa soeur, et quelques rescapés, vont tenter le tout pour le tout pour sauver ce qui peut l'être encore.

Ce deuxième tome confirme l'excellente impression du premier, et avec le changement de scénariste et d'illustrateur, l'histoire est totalement renouvelée, le dessin aussi.

A noter que les Editions Soleil proposent aussi pour ce tome une version grand format en noir et blanc tout à fait somptueuse au prix de 22,95 €.

Editeur : Soleil – Collection : Anticipation – Scénario : Nicolas Jarry – Dessin : Bertrand Benoit – Couleur : Olivier Héban - Date de parution : 23 janvier 2019 – 64 pages – Prix : 15,50 €

f t g m