Copyright 2019 - Site by Misterdan

Enfant 44 réalisé par Daniel Espinosa

Hiver 1952, Moscou. Leo Demidov est un brillant agent de la police secrète soviétique, promis à un grand avenir au sein du Parti. Lorsque le corps d'un enfant est retrouvé sur une voie ferrée, il est chargé de classer l'affaire. Il s'agit d'un accident, Staline ayant décrété que le crime ne pouvait exister dans le parfait Etat Communiste. Mais peu à peu, le doute s'installe dans l'esprit de Léo et il découvre que d'autres enfants ont été victimes "d'accidents" similaires. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans la traque de ce tueur en série invisible, qui fera d'eux des ennemis du peuple...

Enfant 44 est l’adaptation cinématographique du roman de Tom Rob Smith publié en 2008. Le film Citizen X est la première adaptation d’un autre livre qui raconte l’histoire du serial killer Andrei Chikatilo appelé l’éventreur de Rostov. C’est ce même tueur qui est présent dans le film même si l’histoire finalement ne tourne pas autour de cela, à mon grand regret. Oui, j’attendais de voir ce film avec une grande impatience et je dois dire que je reste dubitative sur la fin.

 

Certes, le casting est très bon, nous avons tout de même Gary Oldman et Tom Hardy qui est aussi à l’affiche de Mad Max cette année. Il campe Leo Demidov un agent de la MGB qui va risquer sa vie et sa famille pour faire admettre la vérité. Si l’intrigue du début est fascinante, les complots, les mensonges et surtout les fausses déclarations. On attend beaucoup ce que nous révèle le résumé : Une traque du tueur. C’est ici que tout se complique et que le film part dans tous les sens. Il dure 150 minutes et ce n’est qu’au bout de 1h30 que nous commençons vraiment à avoir Leo qui enquête. Alors que se passe-t-il le reste du temps ?

 

Nous voyons comment la police l’exile pour le faire taire sur ces divagations, comment on veut effacer toute trace de tuerie sauvage car il n’y a pas de meurtre en Russie, bah voyons… On rappelle que l’enfant mort porte des vêtements dans le rapport criminel et comme l’a fait signaler la famille pourquoi dire cela ? Il était censé être habillé…

 

Eh bien c’est qu’à l’inverse, il ne l’était pas. Bref tout se cache et c’est quand l’histoire le touche plus personnellement que Léo et sa femme décident de mener leur enquête. Nous voyons bien le tueur ou plutôt l’éventreur au cours du film mais, nous n’arrivons pas à comprendre sa psychologie. Pourquoi tue-t-il ces enfants ? Pourquoi ont-ils des organes en moins ? Hélas, ce point n’est pas clairement expliqué dans le film et c’est en recherchant moi-même que j’ai découvert la vraie nature du meurtrier. Il s’agissait d’Andreï Romanovitch Tchikatilo appelé l’éventreur de Rostov, on découvre alors la vraie raison de ses tueries : son impuissance. Il se nourrissait des organes de ses victimes… Si le sujet semble violent, il n’est nullement traité dans le film et je trouve cela dommage car à la base, l’histoire devait nous parler de la traque de ce tueur et ce n’est que vers les vingt dernières minutes du film que nous avons la fameuse chasse…

 

Je ne peux pas dire que j’ai aimé car ce n’est pas le cas, il y avait de bons éléments, des acteurs vraiment bons mais l’histoire est partie dans trop de direction en s’éloignant de la première que je pensais découvrir avec le trailer.

 

Titre original : Child 44 - Genre : thriller - Nationalité : Américaine - Date de sortie en France : 15 avril 2015 - Date de sortie en DVD : 26 août 2015 - Avec Tom Hardy, Noomi Rapace, Gary Oldman, Vincent Cassel et Joel Kinnaman - Durée : 2 heures 17 - Distributeur : SND - Budget : 50 000 000 $ - Bande-annonce.

f t g m