Copyright 2019 - Site by Misterdan

La Belle Époque réalisé par Nicolas Bedos

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d'un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

Après Monsieur et Madame Adelman en 2017 et avant le 3e opus d'OSS 117, Niclas Bedos poursuit sa carrière en tant que réalisateur tout en gardant sa plume incisive en tant que scénariste. 

Daniel Auteuil est parfait en Victor, marié depuis 40 ans avec une Fanny Ardant, Marianne,  lassée du train train quotidien. Guillaume Canet sous les traits d'Antoine est là pour amener l'électrochoc dont a besoin le couple et victor de revivre la rencontre avc son grand amour à présent incarnée par une actrice dans l'attraction dans laquelle il a choisi de se plonger, Doria Tillier.

L'idée de cette attraction est assez fascinante, le "client" sait que c'est faux et il est entouré d'acteurs dans un décors guidés par l'entrepreneur qui les dirige tel un réalisateur pour faire vivre l'expérience voulu par le "client". Le film introduit le concept de manière ludique à travers l'expérience d'autres clients ce qui permet au spectateur d'en comprendre les règles.

Partant de là Victor replonge dans son passé, rejoue son propre rôle en titillant les acteurs autour de lui pour les confronter à ses souvenirs mais c'est la rencontre avec son grand amour incarnée par Doria Tillier qui bouscule tout et fait tomber les barrières entre les souvenirs, la réalité et la reconstitution. Marianne n'est pas en reste et suit son propre chemin jusqu'à la conclusion très émouvante du film.

Au delà du côté vertigineux du concept du film, il ne perd jamais de vue l'émotion grâce à des acteurs très justes et qui n'en font pas des caisses. On rit et bascule au bord des larmes en 2 minutes.

La vraie perle de ce film c'est Fanny Ardant, son ton grave, son jeu mutin servi par des répliques cinglantes d'humour noir fait merveille dans ce film débarassé de tous les artifices que l'on a eu tendance ces dernières à lui adjoindre pour faire "glamour" pour revnir à un jeu brut au plus près des sentiments et émotions de son personnage. Le rôle de Marianne est taillé pour elle et elle éclipse tous les autres nous offrant une interprétation pleine de nuances et un dialogue vers la fin du film en vouvoiement d'une sensualité et tendresse à faire fondre. 

La belle époque m'a fait tomber sous le charme de son ambiance rétro aux dialogues percutants au service d'une histoire touchante.

Genre : comédie romantique - Nationalité : Française - Date de sortie : 06 novembre 2019 - Durée : 1h55 - Avec Daniel Auteuil, Fanny Ardant, Doria Tillier et Guillaume Canet - La bande-annonce.

f t g m