Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les Nouveaux Héros réalisé par Don Hall et Chris Williams

Oscar 2015, du meilleur film d'animation, Les Nouveaux Héros est une comédie d’aventure et d’action dont le héros est un adolescent, petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada. Il va apprendre à maîtriser et exploiter son talent grâce à son grand frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l’adrénaline, Wasabi No-Ginger, un maniaque de la propreté, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, fanboy convaincu. Lorsqu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo, Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax, et transforme la petite bande en un groupe de super-héros high-tech.

Inspiré par les comics Marvel Big Hero 6 (titre oiriginal du film) et riche d’action dans le style de la bande dessinée, Les Nouveaux Héros est réalisé par Don Hall (Winnie l'Ourson) et Chris Williams (Volt, Star Malgré Lui), et produit par Roy Conli (Raiponce).

Hiro Hamada est un génie de la robotique qui va apprendre à maîtriser et exploiter son talent grâce à son frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l'adrénaline, Wasabi No-Ginger, un maniaque de la propreté, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, fanboy convaincu. Lorsqu'ils se retrouvent embarqués dans un complot criminel qui menace de détruire la ville de San Fransokyo, Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax, et transforme la petite bande en un groupe de super-héros high-tech déterminés à résoudre le mystère et à sauver San Fransokyo.

L'Avis de Cynthia

Le 24 septembre 2014, Place to Be a eu la chance d'assister à la présentation spéciale des Nouveaux Héros à Paris par leur producteur, Roy Conli. Au menu : extraits exclusifs, questions et présentation de "Feast", le court-métrage associé au film.

Roy Conli, francophile avéré, avait travaillé dans les années 1990 aux studios d'animation Disney à Montreuil. C'est donc très enthousiaste qu'il s'est adressé aux journalistes venus découvrir les premières images du film. Selon lui, Les Nouveaux Héros est une ode aux "nerds", aux scientifiques et aux jeunes gens d'une toute nouvelle génération.

Il faut dire que les extraits proposés mettent en scène aussi bien des technologies actuelles (nano robots par exemple) que le côté humain des scientifiques. L'humour et la beauté de San Fransokyo promettent un film à la fois contemporain et rêveur, dynamique et jeune. La scène de suit up (habillement en costume de super héros) des enfants est notamment punchy, festive et présentée sur une musique du groupe Fall Out Boy.

L'ensemble, très adolescent, est empreint de bonne humeur et donne envie d'en découvrir d'avantage.

A noter que l'émotion, plus grave, a également été présentée sous des aspects qui ne seront pas révélés ici afin de ne pas spoiler.

Roy Conli a à ce sujet évoqué la grande difficulté pour ce type de film à trouver le juste milieu entre action, humour et émotions.

A la question du plus grand défi que lui et toute l'équipe avaient pu rencontrer au cours de la conception du film, le producteur a par ailleurs assuré que la finalisation de l'histoire avait été le point le plus délicat. Sans cette base, qu'il voulait parfaite, le film n'aurait pu se faire. Un bon point pour Disney qui montre ici une fois encore l'importance de faire reposer un film sur de solides fondations narratives. Les extraits présentés semblent conforter l'idée d'un scénario classique mais travaillé et plein de surprises. Et si on pouvait craindre un côté Goonies sauce nouvelles technologies, c'était sans compter l'incroyable Baymax, ce robot soigneur mou et drôle à souhait. Les extraits relatifs à ce petit (pardon, cet énorme) bijou ont fait s'esclaffer la salle avec simplicité et efficacité.

Il y a fort à parier qu'en 2015, des milliers d'enfants réclameront un Baymax à leurs parents. Un véritable succès en terme de personnage qui trouve ses sources dans les études menées par l'équipe du film dans des laboratoires dédiés à la robotique. Roy Conli confie par ailleurs que la découverte dans un de ces laboratoires de la texture d'un robot "câlinable" fut le déclencheur de la création réelle de Baymax. Pourtant, la grande force de ce personnage réside également dans le fait qu'il ne se contente pas d'être un robot moelleux, mais aussi une sorte de monomaniaque de la santé qui ouvre la porte à une ribambelle de gags exploitant l'une ou l'autre de ces deux caractéristiques majeures. La bande-annonce ne montrait pas cet aspect et le personnage s'avère plus complexe que prévu.

Une très bonne surprise !

Le court-métrage Feast pourra en revanche d'avantage diviser les foules : son adorable héros canin y est en effet attachant mais pourrait avoir tendance à encourager des comportements néfastes envers les animaux en matière de nourriture. Lorsqu'on sait l'effet provoqué par certains Disneys en matière d'adoption (et d'abandon) des animaux comme à l'époque des 101 Dalmatiens par exemple, la question mérite d'être posée. De plus, ce court-métrage demeure prévisible et véhicule des clichés sur le mode d'alimentation homme/femme simplistes. En revanche, la patte graphique est appréciable et ses personnages attachants. Mignonnet, il ne devrait somme toute pas voler la vedette du long-métrage qu'il accompagnera. Les Nouveaux Héros se présente comme la rencontre réussie des univers Marvel et Disney, des influences américaines et asiatiques mais aussi de l'amour de la science et des émotions. Porté par une dynamique "de groupe" qui plaira aux plus jeunes et par le personnage réussi de Baymax, le film promet d'excellents moments...

Inspiré par la série de comics Marvel Big Hero 6 (titre original du film), Les Nouveaux Héros est réalisé par Don Hall (Winnie l'Ourson) et Chris Williams (Volt, Star Malgré Lui) et produit par Roy Conli (Raiponce). Selon ce dernier, Les Nouveaux Héros est une ode aux nerds, aux scientifiques et à la nouvelle génération.

Pour nous accueillir, l'humour et la beauté de San Fransokyo, déjà aperçus dans les extraits. Le film confirmeici un univers à la fois prenant et foisonnant de détail, aux croisements des imaginaires occidentaux et asiatiques. Les combats de robots alternent avec les courses poursuites entre deux tableaux bucoliques de café propret, de fresque japonisante ou de faculté ultra-moderne posée sur l'herbe. Les personnages des Nouveaux Héros évoluent dans cet univers avec l'aisance huilée des scénarios simples mais efficaces.

Sans révolutionner le genre "film de super héros de groupe", Disney en propose ici une version adaptée aux enfants sans pour autant tomber dans l'édulcoré et le cliché total. Retournements de situations et sentiments de deuil/haine destructrice font bon ménage avec de nombreuses séquences bourrées d'émotion... et d'humour. Universaliste et positif, le film incite chacun à chercher en la science, en l'humain et en l'amitié de nouvelles raisons de croire et d'espérer en un monde meilleur. Nul besoin ici de princesse Disney : ces "nouveaux héros" sont nerds, fans de comics, un brin féministes (voir les actions et répliques de GoGo Tomago) intelligents... Tout en pratiquant les selfies et autres délires de jeunes adultes ou d'adolescents actuels et se plantant parfois dans les grandes largeurs. Attachants, jamais agaçants, les personnages secondaires sont ici tous réussis et crédibles. Cerise sur le gâteau, l'incroyable Baymax associe la bonne idée d'un "robot câlinable" avec celle d'une monomanie de soigneur : une source de gags inépuisable et un personnage haut en couleurs. Visuellement, c'est également une réussite : qui ne voudrait pas d'un Baymax chez soi ? Petite préférence cependant pour sa voix originale, plus adaptée que celle de Kyan Khojandi en version française. Malgré les talents de comédien de ce dernier et une plutôt bonne adaptation de l'humour, on ne retrouve pas le ton parfaitement "moelleux et robotique à la fois" de Scott Adsit, doubleur original. Dans cet univers dynamique et plaisant, pas le temps de s'ennuyer. Les émotions s'entourent de couleurs dans une aventure prenante. Seul domaine sans grande distinction : la bande originale, classique, ne se démarque pas follement. Tout au plus peut-on signaler la participation du groupe Fall Out Boy pour le titre Immortals, sympathique et aux allures de bonbon pop addictif, mais qui se trouve quelque peu charcuté dans la scène de "suit up" (habillement de l'équipe en super héros).

Chanson phare des Nouveaux Héros, ses paroles correspondent parfaitement au film et peuvent donner à réfléchir aux plus jeunes. Par ailleurs, en une époque cynique et à l'actualité parfois difficile, il est intéressant de se pencher sur ce que les métrages de divertissement destinés aux familles entières véhiculent. Les Nouveaux Héros remplit parfaitement le contrat d'un Disney, poussant au dépassement de soi et encourageant l'entraide et l'amitié... Mais le fait ici de façon intelligente, glorifiant à la fois compassion, études, audace, modernité, égalité et pardon. Une histoire grandement positive, donc, conseillée comme traitement de vitamine C pour l'esprit en février prochain ! Finalement, Les Nouveaux Héros se présente donc bien comme la rencontre réussie des univers Marvel et Disney, des influences américaines et asiatiques mais aussi de l'amour de la science et des émotions. Porté par une dynamique "de groupe" qui plaira aux plus jeunes et par le personnage réussi de Baymax, le synopsis offre d'excellents moments et des surprises à plusieurs étages. Conçu pour plaire au plus grand nombre, il ne tombe cependant pas dans tous les pièges démagogiques mais prppose une vision optimiste en de nombreux domaines.

Point bonus : les aficionados des Marvel pourront y chercher l'habituel caméo de Stan Lee !

L'avis de Daniel

Les Nouveaus Héros est la  première adaptation par Disney d’un comics Marvel et il le clame haut et fort !


Je m’explique.


Le "contrat" remplit la plupart des caractéristiques des studios Marvel Studios, d’une part parce qu’il a droit à son caméo de Stan Lee ainsi que sa scène post-générique, mais aussi et c’est là son premier défaut, de par son vilain qui a beau avoir un design classique son "pouvoir" sensé être très impressionnant n’est vraiment pas utilisé à pleine puissance ce qui fait que la menace qu’il représente n’est pas crédible.
Autre défaut, la ville de San Frantokyo -en plus d'avoir un nom aussi peu subtil- n'est malheureusement pas assez développer, elle n’a pas d’identité propre surtout dans son coté mélange des cultures, ce qui empêche une immersion totale du spectateur.

Malgré ca, Big Hero 6 est loin, très loin d'être mauvais ! Le chara design est vraiment plaisant. Les membres de l'équipe ont chacun leur personnalité bien distinctes mention spéciale pour GoGo pour certaines de ses répliques féministe juste et bien placé ainsi qu'a Fred le geek par excellence.
Evidemment, on est obligé d'admirer le travail fait sur Baymax. Transformer un gros robot blanc sans bouche en personnage principal touchant et hyper drôle, Disney l'a fait.
Toujours à propos de Baymax, en générale je préfère voir les films en VO, mais cette fois ci j'ai trouvé que la voix de Kyan Kojandi était totalement en accord avec le personnage.
On retrouve l'expertise de Disney l'animation  est superbe, le déplacement des personnages ressemble à ceux des ninjas rappelant à l'influence japonaise du film.

L’humour est évidemment bien présent dans le film avec notamment les personnages de Baymax et Fred qui sont hilarant ! Le scénario quant à lui est assez classique (on penche plus du coté Marvel pour le coup) mais n’hésite pas à traiter de thèmes assez mature comme le deuil.

Finalement, le mélange Marvel/Disney est réussi puisque dorénavant les enfants pourront dire qu’ils ont leurs Avengers (ou plutôt leurs Gardiens de la Galaxie avec leur Groot). Les plus âgés préféreront tout de même la première moitié du film un brin plus mature. Mais somme toute, Les Nouveaux Héros rencontre un certain succès et j’espère voir une suite prochainement !

 

Titre original : Big Hero 6 - Genre : animation - Nationalité : Américaine - Avec les voix VO de Genesis Rodriguez, Alan Tudyk et Jamie Chung - Date de sortie Américaine : 07 novembre 2014 - Date de sortie Française : 11 février 2015.

f t g m