Copyright 2019 - Site by Misterdan

Un jour Mon Prince Viendra réalisé par Flavia Coste

Il y a presque cent ans que La Belle au Bois dormant est plongée dans un profond sommeil. Or jusqu'ici, aucun prince n'a réussi à la réveiller par un baiser. La Reine Titiana envoie donc deux fées à Paris, Blondine et Mélusine, avec une mission spéciale : trouver l'homme idéal. Mais nos deux fées, propulsées au 21e siècle, vont vite se rendre compte que la tâche est plus compliquée qu'il n'y parait…

Dans le conte de la Belle au Bois Dormant, La Belle attend passivement son prince, qui lui doit se battre pour arriver jusqu’à elle... Ici à l'inverse, l’idée est de faire venir deux fées à Paris aujourd'hui, pour aller chercher ce fameux prince !

Un jour mon prince est une comédie romantique, un vrai conte de fées moderne qui met en scène des personnages délicieux et complètement décalés. Ce projet atypique qui perpétue une tradition du film de genre dans le registre du conte, reprend ses codes en les actualisant, en les confrontant avec des réalités sociales pour faire rire mais aussi réfléchir.

Ce film est très amusant : par exemple, les deux fées à l'accent Canadien qui cherchent le Prince Charmant sont clairement à hurler de rire. De fait, la situation est décalée : des fées dans le monde réel, avouez qu'il y a du décalage dans l'air.

J'ai d'ailleurs tout de suite pensé à Au bout du Conte réalisé par Agnès Jaoui. Les thématiques sont très similaires, l'humour des deux métrages se ressemblent. Pourtant, il manque, à mes yeux, une pointe de finesse à Un jour Mon Prince Viendra. Certes, il s'agit d'un bon film. Néanmoins, certains dialogues, plusieurs situations manquent d'aboutissement et m'ont donné la sensation de passer à côté de l'exceptionnel qu'aurait pu être ce scénario.

Mais, finalement, je conseille tout de même Un jour Mon Prince Viendra réalisé par Flavia Coste car il est bien sympathique.

Genre : Comédie - Nationalité : Française - Date de sortie : 11 janvier 2017 - Durée : 1h22 - Avec Mylène Saint-Sauveur, Sarah-Jeanne Labrosse et Catherine Jacob.

f t g m