Copyright 2019 - Site by Misterdan

Blindspotting réalisé par Carlos Lopez Estrada

Présenté au 44e Festival du film Américain de Deauville, le film y obtient le Prix de la Critique.

Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation. Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.

Blindspotting, c'est le film complètement incontournable. Clairement, il faut absolument le voir. D'abord pour son mélange des genres, entre le drame et la comédie. Le spectateur est à la fois pronfondément ému par la situation du héros mais aussi hilare face à certains siutations ou scènes. Ou encore surpris de se reconnaître au détour d'une image. Un métrage loin d'être manichéen, tout en subtilité et une critique sociale virulante, l'amour propre de tout le monde est sacrément écorné : du bobo insupportable à la racaille ridicule en passant par l'absurdité de vouloir trop prendre soin de soi.

Au départ, j'ai trouvé la réalisation décalée, presque absurde face au message de fond du film. Mais, en y réfléchissant, je pense au contraire qu'elle souligne parfaitement les contradictions sociétales justement. Symboliquement, elle prouve à quel point deux réalités peuvent cohabiter côté à côte sans jamais se rencontrer....

Genre : drame - Nationalité : Américaine - Date de sortie : 03 octobre 2018 - Durée : 1h35 - Avec Daveed Diggs, Rafael Casal et Janina Gavankar - Distribiteur : Metropolitan FilmExport - Bande-annonce.

f t g m