Copyright 2019 - Site by Misterdan

Alita : Battle Angel réalisé par Robert Rodriguez

Il s'agit de l'adaptation cinématographique en prises de vue réelles du manga Gunnm créé par Yukito Kishiro édité en France chez Glénat.

Lorsqu'Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu'elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n'est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d'Iron City se lancent à sa poursuite qu'Alita découvre la clé de son passé - elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

Alita est une adaptation d’un manga culte et les adaptations jusque là n’ont guère été brillantes pour les cinéphiles et n’ont pas souvent satisfait le public de fans visés. Robert Rodriguez qui avait précédemment adapté le comics sin City avec succès s’essaye à l’exercice tout en conservant sa touche personnelle et c’est plutôt réussi.    

Le film est porté par Christopher Waltz en médecin spécialisé dans les implants robotiques convaincant dans le rôle et Rosa Salazar qui interprète Alita vue dans la saga de films Le Labyrinthe et dernièrement dans Bird box (disponible actuellement sur Netflix). La relation père/fille qui se tisse entre les deux est touchante. Elle, amnésique, y trouve un guide et lui une enfant sur laquelle veiller pour lui permettre de combler un vide dans sa vie.

L'histoire dépasse ce cade et révèle des secrets du passé d’Alita qui montre des capacités de combat exceptionnelles dont elle se servira pour découvrir des pans de son passé. On sent poindre une morale dans ce film un peu à la Blade Runner sur l’humanité des androïdes ce qui est le cœur du manga.

La projection à laquelle j’ai assisté été l’occasion de croiser John Landau, producteur du film, Robert Rodriguez, Chrostopher Waltz et Rosa Salazar qui ont répondu aux questions des spectateurs.

John Landau a évoqué la genèse du film. Le projet était dans les mains de James Cameron qui l’a abandonné en se consacrant à Avatar. Ils ont tous deux découverts le manga par l’entremise de Guillermo DelToro. 

Le projet a été confié à Robert Rodriguez qui a utilisé le script de James Cameron. Il a choisi de s'éloigner du cyberpunk du manga originel pour créer une ville plus latine version futuriste des métropoles mexicaines et que dès le début les concepts arts du personnage d’Alita avait ses grands yeux que l’on retrouve dans le rendu final et que l’idée était de retranscrire les grands yeux caractéristiques des mangas.

Christopher Waltz a évoqué que très tôt avec Robert Rodriguez ils ont construit le personnage d'Ido sur son rôle de père en parlant entre eux de leurs enfants respectifs et du rapport qu'ils ont avec eux. Le réalisateur a d'ailleurs évoqué que Waltz a été le premier et seul choix pour son personnage.

Rosa Salazar a expliqué que physiquement elle a subi un entraînement de 5 mois d’arts martiaux pour réussir à faire les cascades et chorégraphies des combats et qu’elle s’est attachée au personnage d’Alita. Elle a principalement joué sur fond vert puisque le personnage était intégré en motion capture dans le film.

J’ai trouvé cette adaptation éloignée du matériel d’origine mais ça n’en fait pas un mauvais film, bien au contraire. L’esprit de Gunnm est là et le film est une réussite visuelle et racontant une histoire qui se tient aux personnages attachants.

Robert Rodriguez a su prendre la substantifique moelle du matériel d’origine et y apporter sa touche pour en faire une adaptation et non un copié/collé. En cela il a tiré les leçons de Sin City qui était certes réussi mais très proche du comics au point de ne plus sentir la patte du réalisateur.

L'action ne s'efface pas face à l’émotion. Les personnages sont touchants et troubles et non d’égal la maestria de la mise en scène des combats et courses poursuites. Techniquement l’intégration du personnage d’Alita intégralement en CGI est bluffante.  

J’ai beaucoup aimé cette adaptation réussie.

Genre : Science-Fiction - Nationalité : Américaine - Date de sortie : 13 février 2019 - Durée : 2h01 - Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz et Jennifer Connelly - Distributeur : Twentieth Century Fox France - Bande annonce.

 

f t g m