Copyright 2019 - Site by Misterdan

8e édition du Champs Elysées film festival (2019) -Palmarès

Du 18 au 25 juin 2019 s'est tenu la 8ème édition du Champs Elysées Film Festival qui célèbre tous les ans le cinéma indépendant Américain et Français et offre un cadre prestigieux à la scène musicale indépendante. Voici le palmarès de la compétition.

C'est sous un soleil de plomb que s'est tenu le festical et mardi soir a été révélé le palmarès de celui-ci.

Plusieurs prix étaient à remettre :

Le Prix du Jury du Film Américain Indépendant à Pahokee de Ivete Lucas et Patrick Bresnan
Dotation de 11 000 € par la Banque Transatlantique remis au distributeur francais. Un distributeur français aura un an pour acheter le film.

Dans leur premier long métrage, Ivete Lucas et Patrick Bresnan, documentaristes primés dans plusieurs festivals internationaux, ont intimement partagé le quotidien et les rêves de quatre lycéens dans leur transition vers leur vie après le lycée. Dans une petite ville rurale du sud de la Floride, le lycée Pahokee ne ressemble à aucun autre, avec une équipe de football américaine invincible, ralliant toute la communauté, et un bal de fin d'année foisonnant de robes extravagantes, de smokings et de voitures vintages. Ivete Lucas et Patrick Bresnan appliquent une approche harmonieuse et poétique à l'égard de leur sujet, soutenant les moments émotionnels avec une grande sincérité.

C'est un beau documentaire positif et passionnant.

Le Prix du Jury du Film Français Indépendant à Vif Argent de Stéphane Batut
Dotation de 11 000 € par la Banque Transatlantique remis au distributeur.

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?

Le film est plein d'émotion et de bonnes idées visuelles.

Le Prix du Jury du court métrage américain à Liberty de Faren Humes
Dotation de 2 500€ à destination du réalisateur par la Banque Transatlantique.

Milagros (Loggy) et Alex vivent et dansent dans le quartier de Liberty Square à Miami depuis toujours. Alors qu'elle vient de perdre sa mère, Loggy apprend que sa meilleure amie est sur le point d'être relocalisée dans un autre quartier. Loggy prend de la distance au moment même où les deux adolescentes sont choisies pour danser à la cérémonie de lancement des rénovations urbaines de Liberty. Loggy refuse d'y participer mais Alex sera là pour elle.

Un joli court métrage sur la danse et une relation amicale très fraternelle.

Le Prix du Jury du court métrage français à Djo de Laura Henno et Ông Ngoai (Grand-Père) de Maximilian Badier Rosenthal ex-æquo
Dotation de 1 250 € à destination de chaque réalisateur par la Banque Transatlantique.

Dans les Hauts de Mayotte, espace du secret, de la magie et de la fuite, hommes et chiens entretiennent un rapport filial, presque fusionnel, d'espèces compagnes qui partagent un même territoire de transformation et d'autonomie. Smogi vit une relation particulière avec les chiens mais aussi avec la puissance des éléments, la nature et les esprits malins qui la peuple (les djinns). Djo croise différents régimes de croyance dans un syncrétisme sauvage où l'appel de la prière musulmane marque aussi le moment des retrouvailles avec les forces animistes et impures de la forêt.

 

Le Prix de la Critique du long métrage américain à Saint Frances de Alex Thompson

Le Prix de la Critique du long métrage français à Daniel fait face de Marine Atlan

Le Prix Etudiant du long métrage américain à The World is Full of Secrets de Graham Swon

Le Prix Etudiant du long métrage français à Braquer Poitiers – Chapitres 1 & 2 de Claude Schmitz

Le Prix France Télévisions du court-métrage doté d’un achat par France Télévisions, a été remis à La route du sel de Matthieu Vigneau.

 

Le Prix du Public du Long Métrage Français Indépendant à Frères d’arme de Sylvain Labrosse

Le Prix du Public du Long Métrage Américain Indépendant à Saint Frances de Alex Thompson

Le Prix du Public du Court Métrage Français Indépendant à Je sors acheter des cigarettes de Osman Cerfon

Le Prix du Public du Court Métrage Américain Indépendant à Night Swim de Victoria Rivera

Le Prix du US IN PROGRESS a été attribué à Beast Beast réalisé par Danny Madden et produit par Matt Miller, Tara Ansley et Benjamin Wiessner.

 

Mon coup de coeur en cinéma indépendant français a été L'Angle Mort de Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic.

Dominick Brassan a le pouvoir de se rendre invisible. Il ne s’en sert pas beaucoup. À quoi bon, d’ailleurs ? Il a fait de son pouvoir un secret vaguement honteux, qu’il dissimule même à sa fiancée, Viveka. Et puis vient un jour où le pouvoir se détraque et échappe à son contrôle en bouleversant sa vie, ses amitiés et ses amours.

Le film m'a bien pris et emporté dans son univers avec une économie d'eeffets au profit du talent des acteurs.

Mon coup de coeur en cinéma indépendant americain a été Saint Frances d'Alex Thompson.

Au début de l'été, Bridget a recours à un avortement au moment même où elle obtient le poste de gouvernante d'une petite fille de six ans dans une riche banlieue de Chicago. Bridget rentre immédiatement en conflit avec la petite Frances et peine à gérer les tensions grandissantes entre ses deux mères.
Alors que ses relations personnelles sont au plus mal, une connaissance ressurgit du passé.

J'ai adoré ce film. Kelly O'Sullivan m'a convaincu dans les 3 premières inutes et je me suis attaché à son personnage mais la star de ce film est Ramona Edith Williams, la petite fille, qui du haut de ses 6 ans casse la baraque. Elle est à la fois drôle, brillante et attachante et sa complicité avec Kelly est flagrante.

Ce film a eu le prix du public et le prix de la critique.

Cette 8ème édition s'est bien passée avec une programmation très variée en genre et une équipe de bénévoles dynamique et accuillante.Il est un peu frustrant de ne pas pouvoir tout voir et faire tant la quantité de films proposés est nombreuse entre avant premières, films en compétitions, rétrospectives des invités et les concerts organisés sur la terrasse du Publicis.

f t g m