Copyright 2019 - Site by Misterdan

E-LAB, l'espace jeu vidéo permanent à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris

Le 19 février 2019, la Cité des sciences et de l’industrie ouvre l'e-LAB - espace jeu vidéo qui traite de l'interactivité comme caractéristique du jeu vidéo. Original, novateur et accessible dès l'âge de 7 ans, cet espace permanent propose aux visiteurs de vivre des expériences inédites et de décrypter le phénomène des jeux vidéo. Conçu comme une passerelle entre le public - des simples curieux aux joueurs -, les scientifiques et les professionnels, ses 700 m2 s'organisent autour d'une muséographie innovante et d'une offre de médiation évolutive, comprenant un laboratoire et une programmation d'événements. Permettant d'aborder le jeu vidéo dans toutes ses dimensions - le plaisir, l'éducation, la création, l'industrie… Mais aussi l'addiction, la violence ou la place des femmes par exemple –, les contenus présentés sont en prise avec l'évolution du secteur : sans se contenter de son histoire ou de son actualité, l'e-LAB explore ainsi les différents traits de ce nouveau média culturel.

En quelques années, une véritable industrie culturelle et créative s'est construite autour du jeu vidéo, popularisant rapidement une activité imaginée autour des années 1950, au sein des universités et laboratoires de recherche en informatique. Les coulisses et fondements de ce secteur demeurent pourtant mal connus. S’appuyant sur son expertise en muséographie interactive, la Cité des sciences et de l’industrie a défini trois axes éditoriaux, dont les contenus seront renouvelés chaque année :

  • l'axe technologique, qui présente les évolutions associées à ce secteur, à travers l'histoire du jeu vidéo ;
  • l’axe professionnel, qui lève le voile sur les formations, spécialisations et métiers émergents ;
  • l'axe sociétal, qui analyse ce média d'un point de vue sociologique ou économique.

L'e-LAB entend ainsi explorer toutes les facettes de ce média, pour en interroger l'essence même. En donnant la parole à des joueurs, à des chercheurs, à des créateurs et à des industriels, il propose une exploration complète et inédite de cette activité. Pour mieux accompagner les joueurs et leur entourage dans la pratique de ce nouveau média, l'e-LAB apporte des clés de compréhension spécifiques et variées : « Pourquoi le jeu vidéo est entré dans la liste des addictions comportementales de l'OMS ? », « Le jeu vidéo rend-il les joueurs violents ? », « La pratique du jeu vidéo est-elle à grande majorité une activité masculine ? ».

Mon avis

Le joueur moyen est âgé de 34 ans et est à 54 % masculin : c'est statistique ! (source : Ministère de la culture - 31 octobre 2017) Ce n'est pas l'impression que donne l'e-lab : public principalement masculin et très jeune (moins de 16 ans). J'explique la moyenne d'âge par le fait que j'ai visité le lieu un mercredi après-midi. En France, c'est le jour de sortie des plus jeunes. Quand au genre, est-ce que les adultes (parents, accompagnateurs de centre de loisirs, etc.) pensent encore que le jeu vidéo est destiné exclusievement aux garçons ? Les petites filles n'osent pas demander ? Une autre raison ? Je l'ignore. Car les chiffres officiels donnent presque moitié-moitié une fois les joueurs plus vieux.

Cela étant dit, cet espace ludique et instructif, accessible dès 7 ans, est bien conçu : très aéré (700 m2 tout de même) et interactif, il propose tous les types de jeux vidéos. On peut les tester, en parler ou simplement obtenir des explications. Des conférences, ateliers et diverses activités y sont organisés autour de la thématique. Le public ne s'abrutit donc pas devant un écran. Par ailleurs, il y a souvent plusieurs manettes sur les jeux : on peut donc tester à plusieurs, y aller en famille ou entre amis. Bref, même les jeux vidéos peuvent vous proposer une vie sociale, contrairement à ce qu'on peut penser au départ.

D'aprèst ce que j'ai compris, il y aura des évolutions, un peu à l'image des expositions temporaires dans les musées traditionnels, notamment dans le laboratoire. Et, les trois axes éditoriaux cités plus haut sont renouvellés annuellement. Ce qui me paraît une excellente idée : cela permettra de renouveller l'intérêt des visiteurs.

Le point négatif, pour moi en tout cas, c'est le manque de luminosité : l'endroit est assez sombre. Alors, certes, étant une migraineuse, j'ai très vite mal à la tête face à un écran quel qu'il soit. Cela explique certainement en grande partie ma gêne.

Cité des sciences et de l'industrie : 30, avenue Corentin-Cariou 75019 Paris - Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h, et jusqu'à 19h le dimanche - 01 40 05 80 00 - www.cite-sciences.fr.

f t g m