Copyright 2019 - Site by Misterdan

Entrez dans la Danse écrit par Jean Teulé

Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement
Et s’est répandue dans Strasbourg
De telle sorte que, dans leur folie
Beaucoup se mirent à danser
Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois
Sans interruption,
Jusqu’à tomber inconscients.
Beaucoup sont morts.
Chronique alsacienne, 1519

C’est en se basant sur des faits réels que Jean Teulé nous plonge dans le XVIéme siècle alsacien dans uns tyle moderne et au langage explicite, les habitués de son style ne seront pas surpris. Les nouveaux lecteurs découvriront une plume acerbe et brute qui ne mâche pas ses mots sans négliger l’humour qui par le second degré aide à dédramatiser un fond tragique.

Le sujet est à la fois perturbant, dur et qui ne rend pas indifférent tant par les évènements survenus que les comportements des autorités que dénonce l’auteur par son roman car autant que possible se peut tous les faits évoqués sont avérés par la documentation qu’a réuni Jean Teulé.

Ce livre m’a sorti de ma zone de confort par la manière crue d’évoquer des évènements tragiques et méconnus mais les pointes de légèreté permettent de respirer et on se laisse emporter au fil du récit pour connaître le dénouement de cette page d’histoire.

J’ai eu la chance il y a quelques semaines de cela de rencontrer l’auteur qui a évoqué sa carrière, Entrez dans la Danse et son prochain livre, Gare à Lou !

Avec humour il a évoqué le moment où il a décidé de quitter Canal+, où sa démission fut refusée sur le coup au motif de «Tu reviendras demain quand tu ne seras plus bourré», afin de devenir écrivain.

Je lui ai demandé si son style cru ne s’était pas heurté aux éditeurs qui auraient pu vouloir changer son texte et il a alors évoqué qu’il n’avait eu aucune censure que ce soit dans ce livre comme dans tous les autres  si ce n’est celle qu’il s’imposait. Miou Miou, sa femme, l’a incité a enlevé un passage beaucoup trop explicite de Entrez dans la Danse. Il  a enchainé en évoquant le fait que sa mère avait jeté à la poubelle son premier roman en raison de sa vulgarité et alla jusqu’à aller prier à l’Eglise pour l’échec du dit roman. Au vu du peu de vente il lui a répondu que ses prières avaient été entendu ce à quoi elle a alors prié pour qu’il ait un succès modéré, concluant que sa mère était ainsi, négociant même avec Dieu.

Il a par la suite évoqué les adaptations en pièces, BDs et films de ses œuvres exprimant le fait qu’il laissait toute liberté aux acquéreurs des droits ne ressentant pas de besoin d’un droit de regard et appréciant les réinterprétations faites par d’autres.

Enfin il a évoqué son prochain roman, Gare à Lou ! qui sortira le 07/03/2019 et qui une sorte de pendant féminin du Magasin des Suicides dans le sens où quand ce dernier racontait l’histoire d’un petit garçon, là il conte l’histoire d’une petite fille. La genèse de ce roman est venue d’un trajet un train où suite à un échange houleux avec un  contrôleur il lui a exprimé « Je vous souhaite du malheur». Suite à cette phrase a germé l’idée de Lou, une petite fille qui a comme talent que quand elle souhaite du malheur à quelqu’un celui-ci se réalise toujours. Son pouvoir ayant été découvert certains n’auront de cesse de s’en servir pour leurs propres ambitions…

Éditeur : Pocket - Genre : Historique - 160 pages - Date de parution : 07 février 2019 - Prix : 5,95 €.

f t g m