Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les Sept Sœurs - Tome 1 : Maïa écrit par Lucinda Riley

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C'est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Je suis partie à la découverte de ce livre, littéralement, car je ne savais absolument pas à quoi m'attendre. Et j'ai eu constamment cette impression de plonger dans un monde entre rêve et réalité. Un monde saisissant de vérités, mais dans un univers tout simplement onirique. Une impression renforcée par la couverture ainsi que par le résumé évoquant Atlantis. Pour l'amoureuse de ce mythe que je suis, je suis donc partie à la découverte de cette histoire.

Et c'est de là que vient ma plus grande déception. Le mythe des Pleïades, d'Atlantis, les secrets enfouis, le mystère entourant la mort de Pa Salt... Tout ce qui est mis en avant dans la présentation de ce livre et qui m'attirait au plus haut point, c'est ce que je n'ai absolument pas retrouvé dans l'histoire. Je n'arrivais même plus à savoir à quoi m'attendre, et c'est ce qui m'a tout simplement complètement induite en erreur. Je voulais de la légende, du mythe, des secrets et des mystères, tout ce que me promettait la couverture, et au final je me suis retrouvée dans un livre où une jeune femme cherche à se reconstruire après la mort de son père adoptif en essayant de retrouver ses origines. D'où mon énorme déception, car je m'attendais à tellement plus, et j'ai plutôt eu l'impression que cette mythologie a simplement été choisie pour trouver des prénoms, sans plus, et sans exploitation.

Si on met ce "léger" détail à part, j'ai tout de même beaucoup apprécié l'histoire. Je ne suis pas fan en général de l'Amérique du Sud, et pourtant j'ai beaucoup aimé accompagner Maïa dans son voyage. Sa quête est vraiment intrigante, entre passé et présent on cherche à connaitre nous aussi les origines de la jeune femme. L'histoire de son arrière grand-mère reste quand même bien plus passionnante, et ces alternances de point de vue m'ont à chaque fois ravie. Même si cela crée bien trop vite un véritable  déséquilibre entre Maïa et Izabela, qui prend bien trop d'importance par rapport à son arrière-petite-fille, censée être tout de même l'héroïne du roman. Mais j'ai eu cette impression d'avoir deux histoires dans un seul livre, et l'auteur a réalisé cela tout en conservant une fluidité dans son récit qui m'a émerveillée.

La plume de Lucinda Riley est véritablement le point fort de ce roman, qui lui permet de se démarquer des autres livres du genre. Pleine de poésie et de mélancolie, elle virevolte entre tout un assortiment d'émotions et nous captive dès les premières pages. J'ai été subjuguée par sa façon de relater son histoire, de la rendre vivante. Je me représentais parfaitement les tableaux qu'elle nous décrivait, les favelas, ce Paris du début XX ème... C'était splendide et magique, à la fois plein d'espoir mais avec une once d'amertume et de nostalgie que j'ai adoré.

Malgré tout, je reste mitigée sur cette lecture. Non pas à cause de l'histoire qui est sublime, mais plutôt en raison de tous ces mystères qui s'ajoutent les uns aux autres. Je n'ai pas réussi à comprendre le lien entre Pa Salt, les Pléïades, la mythologie ou encore toutes ces petites choses qui m'ont fait froncer les sourcils. A la fin, je ne savais plus trop quels éléments étaient utiles à l'intrigue, ceux que je devais absolument retenir, et c'est ce qui m'a relativement gênée. Car si le récit reste magique, la volonté de l'auteur est bien trop obscure encore, et je n'ai aucune idée vers quoi je me dirige avec cette saga. C'est déstabilisant, perturbant, et si en général j'apprécie cela dans mes lectures, je trouve tout de même que cela fait beaucoup trop ici. Un véritable fouillis où, bien trop rapidement, je ne savais plus du tout ou donner de la tête.

La fin promet tout de même un retournement de situation très intéressant. Je lirai donc très certainement la suite. Mais je reste déçue par ce livre que tant de monde a porté aux nues. Je m'attendais à quelque chose de totalement différent et de véritablement exceptionnel, et au final, même si l'histoire m'a tout de même captivée, j'ai été plus passionnée par Izabela que par l'héroïne, Maïa. Une Maîa trop effacée donc, qui n'aura pas vraiment su m'émouvoir, son personnage n'étant qu'à peine effleuré rapidement. Reste à savoir ce que l'auteur nous réserve par la suite...

Éditions Leduc - Collection Charleston - Date de parution : 12 mai 2015 - Prix : 22.50 € - 509 pages

f t g m