Copyright 2019 - Site by Misterdan

Ainsi résonne l’écho infini des montagnes écrit par Khaled Hosseini

Dans le village de Shadbagh en Afghanistan, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari. Entre les deux enfants, l’amour est si fort qu’il leur permet de supporter la disparition de leur mère et les absences de leur père qui cherche du travail. Mais un choix terrible modifiera à jamais le destin des deux jeunes vies, et de bien d’autres encore...

 

Au début du roman, il y a ce conte, raconté par un père à ses enfants pour exorciser leurs peurs : une inquiétante fable populaire évoquant un démon qui kidnappe les enfants dans les villages afghans.
C’est l’automne 1952 et nous faisons la connaissance d’Abdullah et de Pari, enfants pauvres dans un village agricole d’Afghanistan. Leur mère est morte en donnant naissance à sa petite fille et Saboor, le père, s’est remarié. La vie est dure et, la mort dans l’âme, le père emmène sa fille à Kaboul pour la donner à une riche famille qui ne peut avoir d’enfant. Et Pari va se retrouver séparée d’Abdullah, et les années vont passer. Mais si Pari, très jeune au moment de la séparation, va oublier, et vivre une vie quasi normale, bien qu’en gardant un sentiment de manque qui la poursuivra toute sa vie, Abdullah lui, émigrera aux Etats-Unis mais ne pourra oublier sa soeur chérie qu’il pleurera toute sa vie.
La grande originalité de ce livre, c’est la façon dont l’histoire est racontée, un peu à la façon d’un puzzle.
Après avoir fait connaissance d’Abdullah et de Pari, les chapitres vont s’enchaîner, à chaque fois en suivant un ou plusieurs personnages dont l’histoire croisera la route d’Abdullah ou de sa soeur.
- Parwana, la nouvelle femme du père des enfants, dont on suit le parcours auprès de sa soeur handicapée, bien avant qu’elle épouse Saboor,
- son frère, l’oncle Nabi, c’est lui qui est à l’origine de l’adoption de Pari par la famille Wahdati, et on le suivra pendant de longues années,
- Nila Wahdati, une femme libre qui fuira l’Afghanistan pour Paris avec sa fille adoptive,
- Suleiman Wahdati qui restera à Kaboul et vivra de longues années aux côtés de Nabi,
- le docteur Markos, un chirurgien humanitaire qui s’installera dans la maison des Wahdati à Kaboul, et dont on suivra l’enfance dans une petite île grecque,
... et de nombreux autres personnages, tous aussi attachants qui croiseront la route de Pari ou d’Abdullah.
Chaque histoire dans l’histoire mériterait un roman à elle seule, et enrichit ce livre ambitieux.
De Kaboul à Paris, de la Grèce aux Etats-Unis, de Sadbagh à Avignon, on suit toutes ces destinées qui s’entrecroisent, se mêlent, se séparent, se retrouvent ..
On plonge dans ce livre et au fil des pages, on est pris par ce roman foisonnant, superbement bien écrit. Pendant tout le roman on attend, on espère les retrouvailles entre le frère et la soeur, emportés que nous sommes par l’émotion de cette cruelle séparation.
Je n’ai pas lu les autres romans de Khaled Hosseini, mais la lecture captivante d’Ainsi résonne l’écho infini des montagnes, me donne une folle envie de les découvrir.

Khaled Hosseini est né à Kaboul, en Afghanistan, en 1965. De mère professeur de perse et d'histoire et de père diplomate, il a obtenu avec sa famille le droit d'asile aux États-Unis en 1980. Il poursuit des études de biologie puis de médecine pour devenir médecin en 1993, tout en continuant à pratiquer sa passion de toujours, l'écriture. Il est l'auteur de deux romans : Les Cerfs-volants de Kaboul - prix RFI et prix des Lectrices de Elle 2006 -, adaptés au cinéma par Marc Foster en 2008, et Mille soleils splendides. Il a créé la Fondation Khaled Hosseini, qui apporte une assistance humanitaire au peuple afghan et travaille en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Il vit aujourd'hui en Californie.

Titre original : And the mountains echoed - Editeur : 10/18 - Genre : littérature étrangère - Traduction : Valérie Bourgeois - Date de parution : 05 novembre 2015 - 514 pages - 10 €

f t g m