Copyright 2019 - Site by Misterdan

Le reflet des méduses écrit par Julie Nakache

Mélisandre appelée par des lettres anonymes, se retrouve à Deauville sur les traces d'un écrivain disparu, H.F. Sur son chemin, elle tombe sous l’emprise d’un mystérieux quadragénaire qui tente de la soumettre à de sombres desseins.

Mélisandre est partie, elle a laissé son mari et ses géraniums pour suivre la trace d’un inconnu qui, depuis un an, lui envoie des billets laconiques, des messages sur des cartes postales, jusqu’au dernier : Je vends des rêves maintenant. Rien d’autre. Viens, je pense encore à toi. V. Mai 2015, plage de Trouville Deauville. Mélisandre est partie pour Deauville sur les traces d’un homme sans nom, dont le murmure s’intensifie dans ses oreilles, assez fort pour qu’elle parte à sa recherche.

Une femme blonde avec son chien. Une chambre au Normandy. Des jumelles sur la plage. Un inconnu qu’elle suit sur la plage. Et au bout de la promenade, des centaines de méduses échouées.
Mais aussi un écrivain disparu, une villa musée, un manuscrit aux pages blanches.
Tout est relié, tout se mélange, une histoire en cache une autre.

Voilà un livre étrange, où la romancière joue avec les phrases, nous promène dans un univers onirique. On se laisse bercer par son écriture, par la force de ses mots. C’est beau, plein de poésie. On lit et on relit avec beaucoup de plaisir.

Une quatrième de couverture cinématographique : ici (lien youtube)

Née à Évreux en 1981, Julie Nakache habite Angoulême et enseigne les lettres modernes. Après Il neige un peu de lui sur le seuil où elle attend, publié en 2010, Portraits au visage manquant, publié en 2014, Le reflet des méduses est son troisième roman.

Editeur : Editions d’écarts – Date de parution : 28 mars 2017 – 139 pages – 20 €

f t g m