Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les Règles d'usage écrit par Joyce Maynard

Collaboratrice de multiples journaux, magazines et radios, Joyce Maynard est aussi l’auteure de plusieurs romans, Long week-end, Les Filles de l’ouragan, Baby Love, L’Homme de la montagne, Prête à tout et d’une remarquable autobiographie, Et devant moi, le monde... Mère de trois enfants, elle partage son temps entre la Californie et le Guatemala.

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, sa mère part travailler et ne revient pas. Après une prise de conscience lente et terrible, Wendy et sa famille tentent de continuer à vivre. Son chemin mène la jeune fille en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle part alors à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une mère adolescente, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune marginal qui recherche son frère. Ces semaines californiennes l’aideront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ?

Ce livre est un pur bijou. Le style est tellement agréable que si on ne peut pas lire ce roman d'une seule traite, on a qu'une envie c'est de pouvoir de nouveau le retrouver pour en faire tourner ses pages le plus vite possible. Je me suis vraiment sentie très proche de Wendy tout au long de l'histoire. Les événements se déroulent en 2001, et elle a donc 13 ans. Et qui ne se souvient pas encore aujourd'hui, pile 16 ans après, ce qu'il faisait au moment de l'effondrement des tours jumelles ? Moi j'avais 17 ans, j'étais aussi une ado comme Wendy et même si je n'étais ni américaine ni la fille d'une femme qui travaillait au World Trade Center et bien... cet événement a changé ma vie, notre vie à tous et nous aurions tous pu être Wendy...

Suite à la disparition de sa mère, Wendy, jeune New-Yorkaise est parachutée en Californie chez son père qu'elle connait si peu... Elle change d'État, et d'habitudes... Elle perd ce beau-père qui l'a élevée depuis sa tendre enfance et son petit frère qu'elle choyait au quotidien. Elle se débrouille alors pour sécher les cours et elle devient une pro pour raconter des histoires. Elle décide de s'inventer une vie et de mener la sienne comme bon lui semble... Entre la complicité qu'elle partage avec Violet, une ado maman écorchée vive ou le libraire du coin (pour ne citer qu'eux), elle cherche à se reconstruire après avoir vécu l'horriblement horrible... C'est une véritable ôde à l'adolescence et une réflexion sur notre ordre mondial : un retour dans le passé vu d'une manière intime, réaliste et plein d'émotions. J'ai particulièrement apprécié les références que l'auteure sème tout au long du récit, notamment le parallèle avec Anne Frank qui avait elle aussi subi des événements tragiques de notre histoire.

Encore touchée par cette lecture, je ne peux que conseiller de vous plonger corps et âme dans cette magnifique sortie de la rentrée littéraire 2017.

Editeur : Éditions 10-18 - Date de parution : 07 septembre 2017 - Traduit de l'Anglais (Etats-Unis) par Isabelle D. Philippe - 552 pages - Prix : 8,80 €.

f t g m