Copyright 2019 - Site by Misterdan

Peur écrit par Dirk Kurbjuweit

Dirk Kurbjuweit est rédacteur en chef-adjoint au Spiegel depuis 1999, et partage son temps entre Berlin et Hambourg. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses reportages, dont le Egon Erwin Kisch Prize. Il est l'auteur de sept romans (dont Deux sans barreur, paru chez Autrement). Peur est inspiré de sa propre histoire : « En écrivant Peur, j'ai replongé dans l'enfer, mais aucunement dans le souci de me délivrer de quoi que ce soit. J'y suis revenu dans le rôle du diable. J'ai réordonné l'enfer et décidé qui allait souffrir et comment. »

Randolf Tiefenthaler affirme avoir eu une enfance normale, même si son père collectionnait à leur domicile un véritable arsenal. Marié et père de deux enfants, Randolf, aujourd’hui architecte, s’enorgueillit d’avoir acheté pour sa famille un nouvel appartement situé dans un quartier cossu de Berlin. Mais son confort bourgeois et ses convictions progressistes sont torpillés le jour où il rencontre l’homme qui vit sous leurs pieds. Dieter Tiberius se révèle vite un voisin menaçant, un harceleur au comportement de plus en plus erratique et inquiétant. Randolf Tiefenthaler devra répondre à une question que l’on n’aimerait jamais avoir à se poser : jusqu’où est-on capable d’aller pour protéger sa famille ?

Ce roman est une satire sociale sur fond de polar. Texte original et particulier il en séduira certains mais pourrait en laisser d'autres assez pantois.
Il est question de la situation sociétaire en Allemagne, le narrateur revient sur son enfance, il fait le point sur sa famille, son mariage, son travail et ses habitudes...
Le lecteur devient le témoin direct et même le complice du meurtre dont il est question. Notre protagoniste, peu expansif, est en plein questionnement sur la vie et sur ses actes et ses devoirs, personnels certes mais aussi envers la société. Il se pose en historien, et réalise l'exercice complexe de nous livrer à la fois des épisodes anecdotiques et des événements majeurs de son passé, de son présent.
Notre histoire et la société font-elles de nous ce que nous sommes ? Qu'en est-il des faits douloureux et marquants de notre existence ?

Et la loi ? La justice ? Quelles en sont les limites ?

Il est evident que l'auteur s'inspire de faits réels, de sa propre histoire et quoiqu'il pretende, on perçoit un véritable et profond processus d'écriture cathartique dans ce roman.
La narration concernant le voisin complètement dingue m'a captivée et même si je m'attendais au départ à un thriller anxiogène, j'ai été conquise par ce récit surprenant, troublant, au style posé et plaisant, sur un homme qui a décidé un jour de se faire justice lui-même pour protéger les siens...

Je le conseille à tous les lecteurs curieux et amateurs des récits singuliers qui changent vraiment des thrillers classiques avec une vraie marque d'humanité. Le dénouement, tellement logique, tombe comme un couperet et nous surprend. Je ne l'ai pas vu venir et il donne tout son sens au texte de ce narrateur, dont je me souviendrai un bon moment.

Editeur : Delcourt Littérature - Date de publication : 07 février 2018 - Traduit de l'allemand par Denis Michelis - 240 pages - Prix : 20 €.

f t g m