Copyright 2019 - Site by Misterdan

Rose Morte - Tome 1 : La Floraison écrit par Céline Landressie

 
France, fin du 16e siècle. C'est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l'Angleterre élisabéthaine. Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier. Et c'est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l'aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys. Le séduisant et mystérieux comte l'entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l'existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...
 
 
Lorsque j’ai débuté le roman, je dois avouer que j’ai eu quelques difficultés avec le côté historique de l’histoire. En effet, on découvre la famille d’Eileen qui est réfugié en France depuis pas mal d’années maintenant et la "paix" entre les catholiques et les protestants n’a jamais était aussi précaire. Le chef de la famille Greer veut à tout prix marier sa fille unique. Mais à 28 ans, elle est déjà une vieille fille et ne compte pas se laisser faire comme ça. Ayant déjà fait capoter plusieurs accord entre son père et plusieurs prétendants, elle compte bien récidiver avec l’aide de sa meilleure amie Charlotte.

Les 100 premières pages ont été très longues pour moi. Entre le contexte historique et les manœuvres d’Eileen pour esquiver le mariage j’avoue que je n’ai pas vraiment accroché. Mais à partir du moment où elle rencontre le comte de Janlys, ce dernier amène une aura mystérieuse. Le roman prend une nouvelle dynamique et il m’a été impossible de le lâcher à partir de cet instant. Les événements s’enchaînent et quelqu’un s’en prend à la famille de la jeune femme.

Le personnage d’Eileen, qui préfère qu’on l’appelle Rose, est haut en couleur. Elle pourrait très bien être une contemporaine tellement son comportement est moderne. Elle ne veut pas être un poids pour sa famille mais ne veut pas non plus dépendre d’un homme. Je me suis rapidement attachée à elle et sa curiosité qui lui joue souvent des tours. Bien évidemment le comte de Janlys, par qui la touche fantastique arrive, est également extrêmement intéressant. Leur relation colle bien à l’époque, faite de non-dits et de convenance à respecter. Cela ne m’a pas empêché de l’apprécier, bien au contraire. La relation entre Rose et Adelphe m’a beaucoup plus tout comme celle entre Artus & Adelphe. Le trio est complémentaire sur beaucoup de point, je me suis très attachée à tous les trois.

 L’auteure est très habile puisqu’elle réussit à nous tenir en haleine et mélange avec brio Histoire, romance et fantastique. J’ai d’ailleurs été amenée sur différentes pistes au sujet de la nature de Janlys pour finalement avoir une bonne surprise. La mythologie créée est vraiment captivante et originale.

L’écriture de l’auteure colle parfaitement à l’époque du roman. Les décors ainsi que les tenues sont très bien décrites. Heureusement pour moi qu’il y a les notes en fin de roman pour donner plus amples explications sur les événements historique.

En conclusion, après un début quelque peu difficile, j’ai finalement été captivée par ce roman qui mélange les genres avec habileté. Pour couronner le tout, la couverture, qui est sublime, est la parfaite représentation de Rose. J’attends donc la suite avec impatience ! 
 
Éditeur : Milady - Prix : 7,90 € - Date de parution : 20 mars 2015.
f t g m