Copyright 2019 - Site by Misterdan

Le septième guerrier mage écrit par Paul Beorn

J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre… Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche. 

Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes… Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout. 

Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose.

Cela faisait vraiment un long moment qu’un livre Fantasy ne m’avait pas autant captivé.

Nous rencontrons notre héros Jal sur un champ de guerre, après la bataille il se réveille blessé et il doit accepter en contrepartie de soins et d’aide de protéger le village qui l’a recueilli. Sa première idée est d’accepter pour ensuite fuir aussi vite que possible. Pourtant pendant sa guérison les doutes ainsi que les cauchemars l’assaillent et il ne sait plus à qui faire confiance, ni que croire. Les doutes et la peur se mêlent. L’inquiétante voix du Maitre Hokoun qui l’accable dès que possible.

Tout le roman se déroule en quelques jours, Jal est un soldat de l’armée sudienne qui l’a rejoint à 18 ans sans aucun souvenir de sa vie d’avant. Chaque nuit il se souvient de bribes de son passé et de son entrainement avec le Maitre Hokoun. Un enfant enlevé aux siens pour accomplir (avec d’autres) des desseins plus grands. Plus il en apprend sur son passé, plus il prend conscience de son pouvoir et de sa force.

C’est assez surprenant car le personnage évolue autant psychologiquement que physiquement. Il devient une entité complètement différente mais conserve une part d’humanité c’est là son plus grand pouvoir celui de la réflexion, de se poser les bonnes questions et de ne pas accepter sans réfléchir aux conséquences.

L’univers de Paul Beorn est riche, varié et très imagé. Il prend beaucoup à la culture et la philosophie asiatique. L’écriture est un pur bonheur et on se laisse complètement emporter par cette histoire. Une lecture que je vous conseille car il est rare de trouver de l’aussi bonne Fantasy.

Editeur : Bragelone - Fantasy - Date de parution : 19 mai 2015 - Prix : 25 € - 528 pages.

f t g m