Copyright 2019 - Site by Misterdan

Légationville écrit par China Miéville

Perdue aux confins du vide sidéral, Arieka est une petite planète qui vit en vase clos, à l'écart de toutes les routes commerciales connues. À sa surface coexistent des humains et des autochtones extraterrestres, les Ariekiens, que l’on appelle aussi "les Hôtes". Mais seuls quelques humains génétiquement modifiés peuvent communiquer avec ces derniers. Ils forment ainsi une sorte de caste à part, nommés "les Légats". Un système accepté de tous, qui permettait à la colonie de vivre dans une relative harmonie... Jusqu'au jour où un nouveau Légat arrive de l'espace, avec des intentions peu louables. Apparemment, la Terre aurait décidé de s’emparer manu militari d’Arieka…

Un environnement toxique, une enclave humaine dominée par les Légats, conçus, élevés et éduqués dans le seul but de communiquer avec les habitants de la planète – ceux-ci ont un effet un langage très spécifique, à deux voix, qui doit être reproduit par une entité composée de deux individus distincts, mais liés. Avice a grandi dans cette ville avant de quitter son monde pour devenir une "immerseuse" capable de naviguer dans l’espace. Accompagnée (et poussée) par son mari Scile, linguiste, elle décide de revenir sur sa planète natale. Scile est en effet fasciné par la Langue, par l’incapacité des Hôtes à comprendre et/ou parler une quelconque autre langue et l’impossibilité pour eux de mentir. Au même moment, Bremen, la nation mère de la colonie, envoie un Légat, un Légat impossible, différent… L’univers d’Avice éclate alors. La narration choisie par Miéville est assez difficile d’accès au premier abord ; toute la première partie du roman est effectivement constituée de deux récits temporels : la vie d’Avice depuis son enfance et la série d’événements qui ont mené à la situation de crise. Mais cette double narration permet au lecteur d’absorber petit à petit les bases culturelles, politiques et surtout linguistiques de ce monde. Parce que toute l’histoire est basée sur une interrogation fondamentale : comment la façon de penser est-elle liée au langage ? Toutefois, China Miéville n’oublie pas la dimension politique, avec ce qu’il faut d’intrigues, de négociations, de trahisons, de gestion de crises, de pouvoir. À la moitié du livre environ, l’auteur revient sur un récit plus classique qui raconte les événements de manière chronologique. Le lecteur doit se laisser prendre par la main, guidé par l’héroïne, Avice. C’est en effet une narratrice proche de lui, une jeune femme « normale » dans ce monde où l’on se sent un peu perdu au départ. Elle décrit les gens et les événements de manière à les rendre compréhensibles. Toutefois, on s’aperçoit petit à petit qu’elle est tout sauf banale dans cet univers : elle est une « comparaison » depuis que, dans son enfance, les Hôtes l’ont convoquée pour cela. Elle fait partie du Langage, et, comme toutes les péripéties sont liées à la façon dont le Langage est construit et utilisé, elle sera au premier plan de cette aventure. China Miéville est un auteur exigeant, qui ne facilite pas toujours la tâche à son lecteur.

Et cela ne se dément pas dans ce roman ! Il ne se satisfait pas de raconter une histoire, il pousse à son extrême la question de la relation entre langage et façon de penser, et pour cela, bâtit un monde parfaitement cohérent avec un idiome et une logique propre, ne se contentant pas de disséminer quelques mots inventés pour faire exotique, mais imaginant toute une structure de langue, autour d’une manière de concevoir l’existence et de raisonner. Il invite son lecteur à le suivre, sans trop lui baliser le chemin, mais sans le perdre non plus…

La lecture est parfois ardue, ce n’est pas un roman de plage, mais c’est un bouquin grâce auquel on voyage très loin dans les étoiles, tout en réfléchissant à des questions fondamentales. Il faut saluer au passage la performance de la traductrice, qui a su garder la complexité de l’univers, la richesse des mots-fictions, tout en proposant un texte compréhensible.

Éditeur : Fleuve – Collection : SF - Fantasy – Date de parution : 08 octobre 2015 – 500 pages – Prix : 21,90 €.

f t g m