Copyright 2019 - Site by Misterdan

Après la pluie écrit par Rohan Lockhart

« On dit que la floraison des cerisiers ne dure pas, car l’essentiel se cueille en une seule seconde. »
 
Un soir, Ame et Tora se rencontrent sur le quai d’une gare de Tokyo. L’un travaille pour payer ses études. L’autre est cuisinier, batteur dans un groupe à ses heures. Ils auraient pu se croiser et, très vite, s’oublier. Ils auraient pu rester des étrangers si Tora n’avait pas remarqué le regard étrangement triste posé sur lui ; ces yeux si particuliers. Tora y voit comme les reflets d’un passé douloureux et, aussi, les ombres d’un présent qui s’assombrit. Il y voit la mélancolie d’Ame et toutes ses complexités.
Poussé par cette joie de vivre qui le porte chaque jour, au fil des rencontres et des liens qui se créaient, Tora va peu à peu, briser les chaînes qui emprisonnent Ame et, peut-être, réussir à lui rendre sa liberté. Il se pourrait même, que sur le chemin de l’amitié, ils trouvent la force de s’aimer.
 
On dit que la vie est comme la floraison d’un cerisier ; il suffit de quelques jours pour que tout change.

Une narration déroutante

La narration laisse beaucoup de recul sur l’histoire. Il y a une vraie distance entre les personnages et leur vécu et comment c’est raconté. Ca donne un contraste saisissant qui m’a hypnotisé, faisant de la sensibilité de Ame une plus grande force. Ce personnage est très émouvant. Il n’a pas la vie facile, mais se bat avec toute la force de son être. Il m’a vraiment touché. Tora quant à lui, est attachant comme pas possible. Naïf un peu, aussi. Il croit aider un simple ami dans le besoin. Mais l’ardeur qu’il met ne peut que nous attendrir et nous émouvoir.

L’évolution de leur relation qui en découle est magnifique. Et la narration, encore une fois, y est pour beaucoup. Le fait que l’on ne soit dans la tête de personne, et que l’on voit les événements se passer de loin apporte une réelle valeur ajoutée au récit. Tout ces choix de narration sont très bien menés. 

Parallèlement, nous avons aussi toute cette culture du Japon qui alimente notre expérience de lecture de façon positive. C’est écrit de manière explicative, et de ce fait est très intéressant, nous donnant envie d’en savoir plus. J’ai beaucoup apprécié les définitions de certains endroits incontournables. Ca rend tout plus réel, tangible.

La fin conclut parfaitement le récit. Il y a une sincérité et une moralité sur l’amour qui m’a émue, et pour moi, la fin d’un livre est extrêmement importante et doit être à la hauteur de l’histoire, pour permettre au livre d’être apprécié dans son intégralité. C’est pourquoi, du début à la fin, le récit m’a entièrement convaincu. L’histoire avance doucement, les personnages s’apprivoisent de façon tendre et douce. Et le contraste entre leur histoire d’amour et le passé d’Ame rajoute de la profondeur à leur amour je trouve. Peu importe notre passé ou nos anciens choix, on peut toujours se construire un meilleur présent pour la personne que l’on aime. 

Editeur : Auto Edité - Date de parution : 30 janvier 2017 – Prix numérique : 2,99 € - 251 pages.

f t g m