Copyright 2019 - Site by Misterdan

La Horde du Contrevent écrit par Alain Damasio

Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromètre et géomètre, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.

La Horde du Contrevent est un roman de fantasy écrit par Alain damasio, et sorti en édition brochée pour la première fois en 2004 aux Editions La Volte. Le succès commercial et critique a été unanime et immédiat et lui a valu d’être couronné par le Grand Prix de l’Imaginaire en 2006.
Alain Damasio est un auteur qui écrit peu, par exigence littéraire. Son premier roman, la Zone du dehors avait déjà été récompensé par le Prix du Roman européen aux Utopiales 2007.
Il travaille depuis 4 ans à son prochain roman, les Furtifs.

Depuis des siècles, les hordes se succèdent pour essayer d’atteindre l’ultime Amont, là où se forment les vents qui déferlent sur la plaine, et qui sont d’autant plus puissants qu’on approche du but, et ainsi connaître les neuf formes du vent. Horde après horde, à pied, les hommes se sont rapprochés, mais aucune n’a réussi. Il se dit pourtant que la trente-quatrième, celle menée par Golgoth, pourrait enfin toucher au but. Forte de l’expérience des hordes précédentes, de ses membres courageux et motivés, et surtout de son chef, inébranlable, elle avance envers et contre tout. Surtout contre le vent toujours présent, de la simple bise, au furvent meurtrier, sans jamais renoncer. Sélectionnés dès l’enfance, les 23 hommes et femmes ont tout laissé en Extrème Aval pour mener leur quête et leur vie entière se passe à contrer le vent en marchant. C’est un combat permanent contre les éléments, où la souffrance n’arrête pas cette volonté d’aller jusqu’au bout, malgré la nature meurtrière ou la poursuite qui cherche à les éliminer.

Lire la Horde du contrevent, c’est faire une expérience de lecture unique ! Les pages sont numérotées à l’envers pour terminer par la page zéro. L’histoire est racontée à plusieurs voix, par les différents membres de la Horde. Pour savoir quel narrateur s’exprime, il faut se référer au symbole placé en tête de chapitre. Heureusement un marque-page fourni avec le livre indique la correspondance entre les symboles et les personnages. Chacun a sa propre façon de s’exprimer et raconte l’aventure de son point de vue. L’auteur s’intéresse particulièrement à la musicalité de l’écriture et au son comme langage, et cela se retrouve dans son roman. Car ici un certain nombre de mots sont inventés, mais leur sonorité et le contexte permettent d’en comprendre le sens. Carnet de voyage, conte philosophique, histoires d’amour et d’amitié, roman initiatique, la Horde du Contrevent est tout cela et bien d’autre chose encore !

Le scénario est très original, les personnages attachants, le style particulièrement poétique et fluide. Pourtant lire la Horde du Contrevent, ça se mérite ! Il faut tenir pendant une bonne centaine de pages, s’adapter au langage de l’auteur, comprendre les personnages. Mais ensuite quel bonheur de lecture, j’ai rarement été aussi impressionnée et enthousiasmée par un roman !
C’est une lecture absolument incontournable pour tous ceux et celles qui sont amateurs de fantasy et/ou de science-fiction.

Une adaptation en animation, doublée d’un jeu vidéo, a été tentée, mais le projet n’a finalement pas abouti. Une autre adaptation, en BD cette fois, doit voir le jour à l’automne chez Delcourt avec Gaétan Georges et Eric Henninot aux commandes. Je vous la presenterai dès sa sortie.

Editeur : Folio SF – Collection : Poche – Scénario : Alain Damasio - Date de parution : 5 mars 2015 – 736 pages - Prix : 11,10 €

f t g m