Copyright 2019 - Site by Misterdan

Demain, je t’écrirai encore. Lettres de jeunesse de grands écrivains, Compilation par Marie-Ange Spire

« Cette anthologie rassemble des lettres d'enfance et d'adolescence écrites par de grands écrivains du XIXe et du XXe siècle. Ils s'appellent Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Charles Baudelaire, George Sand, Marcel Proust ou André Gide... Ils écrivent à leur mère, à leur premier amour, à un maître admiré... Ils ne savent pas qu'ils seront un jour les écrivains que l'on connaît. À travers leurs lettres se compose un portrait vivant et sensible de la jeunesse dans lequel les lecteurs d'aujourd'hui pourront retrouver leurs préoccupations, leurs doutes et leurs espoirs. Cette anthologie est aussi une occasion unique de découvrir sous un jour touchant et familier ces monuments de la littérature.

De nouvelles éditions pour rendre clairs et accessibles les grands textes du passé. Et un carnet de lecture pour connaître l'auteur et mieux comprendre son oeuvre.


Titre recommandé par l'Education Nationale, au programme de 4ème. »

 

Voilà un livre qui va vous prendre littéralement aux tripes. Si vous avez lu un tant soit peu les œuvres de Victor Hugo, Charles Baudelaire ou encore Honoré de Balzac (pour ne citer qu’eux) vous avez probablement été émus par leur verve littéraire. Mais si l’on est touché par leur fiction, leur réalité et la sincérité de leur correspondance vous emportera bien plus.

Ce sont ici les lettres de plus de vingt auteurs de renoms qui nous sont offertes (et le terme « offertes » n’est pas qu’une figure de style). Des tranches de vie les mettant à nus et nous immergeant dans une période de leur vie.

Il y a toutefois matière à complexes. En effet lire la prose d’enfants de douze ans et s’apercevoir qu’ils écrivent mieux que les adolescents où même les bacheliers d’aujourd’hui… Ben ça fout un coup au moral. Quid des interjections onomatopéiques des réseaux sociaux ? Des émissions de télé-réalité ? Si c’est ça la réalité…

Alors oui, ce sont des personnes qui sont par la suite devenus des personnages historiques du fait de leur talent, vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’il y a tout de même un juste milieu.

Les auteurs sont tout au plus âgés d’une vingtaine d’années et il est à la fois intéressant et passionnant de les lire en proie au doute ou à l’ambition dans les domaines du travail ou de leur passion.

Il y a notamment la lettre d’Honoré de Balzac qui explique sa vision de la vie « normale » que l’on traduirait aujourd’hui par métro-boulot-dodo qui m’a touché, la sincérité de ses mots et la justesse de sa vision m’ont littéralement sans voix pendant de nombreuses minutes, me poussant à la réflexion et à l’introspection.

La partie « Cher Maître », compilant les lettres de « fans », est aussi particulièrement touchante dans ce qu’elle présente un amour sincère, désintéressé et admiratif dans sa façon la plus pure. J’en regrette même de ne pas avoir eu la présence d’esprit d’écrire à mon auteur préféré avant que celui-ci ne décède récemment.

Point de voyeurisme ici, ce n’est pas le propos, je ne suis pas moi-même enclin aux biographies ou aux livres trop « proches » de la réalité. C’est bel et bien de sincérité dont nous parlons présentement, de partage et de témoignage.

Pour un prix dérisoire, ce sont des foules d’émotions qui sont à votre portée et je suis positivement convaincu que ce livre ne vous laissera pas indifférent. Plus encore, je sais que ce livre vous touchera en profondeur. Merci à Gallimard Jeunesse/Folio Junior et à Marie-Ange Spire pour ce travail au combien apprécié.

Éditeur : Folio Junior – Date de parution : 12 mars 2015 – 144 pages - Prix : 5,60€

f t g m