Copyright 2019 - Site by Misterdan

Y a-t-il eu un instant zéro ? écrit par Étienne Klein

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/9eb/product_9782070658961_195x320.jpg
 « D'où vient l'univers ? Et d'où vient même qu'il y ait un univers ? Aura-t-il une fin ? Pourquoi les humains y sont-ils apparus ? Si ces questions nous obsèdent depuis toujours, celle de l'origine demeure la plus mystérieuse, la plus vertigineuse, d'où la profusion de discours — mythologiques, religieux ou philosophiques — qui tentent d'y répondre.

C'est grâce à la science, aux découvertes de Newton, Galilée, Edwin Hubble, Alexandre Friedmann et Georges Lemaître, qu'on peut retracer le grand récit de l'univers, remonter son histoire à 13,7 milliards d'années, jusqu'à cette phase très dense et très chaude qu'on a appelée le big bang. Mais celui-ci n'est pas pour autant, comme on l'a imaginé, cette explosion originelle qui aurait créé tout ce qui existe. Cet instant zéro, peut-on le décrire, le penser, raconter d'où il peut bien provenir ? Et d'où serait venu l'univers d'avant le big bang ? Mystère ! Qu'il y ait eu origine ou pas, on ne part donc jamais de zéro.

En parler, c'est parler de quelque chose qui était déjà là. Or, si quelque chose était déjà là, c'est bien qu'on ne parle pas de l'origine de l'univers, mais d'une étape de son histoire. Le début serait-il une question sans fin ? »


Non, là ils ont fait fort chez Gallimard… Le résumé dit tout ! Allez faire une chronique après ça ! Mais bon, c’est ma sacerdotale affaire. Je vais donc m’atteler à la tâche qui est présentement la mienne.

La réflexion que l’on tente d’insuffler par ce livre s’articule autour de trois domaines qui sont en perpétuel rapport les uns avec les autres : La religion, la science et la philosophie.

On va présenter au lecteur tour à tour les acceptions de l’expression « origine de l’univers » des ces domaines et on va le pousser à s’interroger sur les applications de chacune d’elle.

Ensuite on va orienter la pensée vers la notion suivante : « Rien ne peut venir du vide, d’ailleurs le vide n’est pas vide, on parle plutôt de néant. Or donc, s’il n’y a rien, rien ne peut advenir » donc l’instant Zéro ne serait pas un début mais bel et bien la continuité d’autre chose.

Si la notion est facile à appréhender, c’est qu’elle n’est pas le but intrinsèque du livre. C’est à mon sens plus un exercice de pensée, une démonstration de jugement critique et de réflexion pure, ou comment prendre en compte des données et des faits et, en usant de logique, faire son propre cheminement intellectuel.

Maintenant qu’on a parlé du fond, parlons un peu de la forme. Bien qu’assez dense, le livre est bien construit. Peu de longueurs du fait de la masse d’information. Les notions et les idées sont présentées presque succinctement mais toujours de façons aisément compréhensibles et associées à des exemples concrets qui permettent de les étayer de faits réels et pas seulement d’idées et de concepts abstraits. Le lecteur pourra donc facilement suivre le cheminement de raison.

Les exemples sont légions et les références ne sont pas en reste. Il me reste une anecdote en tête que j’ai trouvé désopilante (mais je ne suis pas seul dans ma tête…)

Jean-Paul II (pape de son état) à Stephen Hawking (Physicien) : « On est bien d’accord, ce qu’il y a après le BigBang, c’est pour vous, ce qu’il y a avant, c’est pour nous. »

Toutefois si le livre est conseillé aux adolescents de 11 à 14 printemps, je le conseillerais pour ma part à partir de 13 ans (mais peut-être que je manque de foi en la jeunesse ?).

C’est toutefois une belle approche de la question de « l’origine de l’univers », et je pense que certains adultes devraient y jeter un œil avant de citer Freud en pensant que c’est Einstein, et que les frères Bogdanov sont des amis intimes de Sheldon Cooper… Oui, à moi aussi ça fait peur. Tout ça pour dire que ce livre est édifiant et remarquablement bien fait. Il est clair, quasiment limpide et sa structure en fait un livre accessible pour tous.

Une réussite.

Éditeur : Gallimard Jeunesse – Date de parution : 12 mars 2015 – 80 pages - Prix : 10,50€

f t g m