Copyright 2019 - Site by Misterdan

La révolte ou la paix écrit par Malorie Blackman

Dans la société où vit Mikela, la seule règle qui vaille est celle de la paix... à tout prix. Personne, jamais, n’est en colère, fâché, triste, encore moins furieux ou désespéré. L’agressivité est proscrite et les autres émotions éteintes. Quand le vaisseau spatial que dirige sa mère est attaqué et menacé de destruction totale, Mikela comprend que la population ne se défendra pas. Alors, la jeune fille décide de se battre. Même si c’est interdit. Car il faut bien savoir se révolter. Non ?

Mikela habite un vaisseau spatial, et dans cette micro société fermée, toute agressivité pourrait conduire à la destruction du vaisseau. Aussi des mesures draconniennes ont été prises : rien de ce qui évoque la violence n'y est autorisé, ni les lectures, ni les séries télévisées, ni même les sports de combat. Pour parfaire ce conditionnement, chacun porte une puce sensée stabiliser l'humeur de celui ou celle qui la porte.

Mais Mikela est une jeune fille curieuse, elle aime les histoires, les lire, mais aussi les écrire. Et son domaine de prédilection c'est l'action, l'aventure, et bien sûr les combats imaginaires. Or tout cela est formellement interdit ! Pourtant Mikela est une rebelle dans l'âme, et elle a légèrement trafiqué sa puce. Aussi quand le vaisseau est attaqué par une race extra-terrestre qui exige que quelqu'un affronte leur champion, seule Mikela est en capacité de combattre.

Quelle belle idée que de mettre à la portée des plus jeunes de jolis récits de science-fiction ! L'histoire est suffisamment courte pour être lue par de jeunes lecteurs débutants, et suffisamment dense pour maintenir leur attention tout au long des pages. Pour ma part j'ai beaucoup aimé cette histoire qui s'appuie sur des bases ultra-connues en science-fiction, mais en les mettant à la portée des très jeunes lecteurs.

La collection Flash fiction : cette collection éditée chez Rageot s'adresse à de jeunes lecteurs débutants et leur propose de courts récits d'anticipation. La présentation des couvertures est attrayante, le texte est écrit en gros caractères bien lisibles, et ponctué de jolies illustrations qui coupent le récit et aident l'imaginaire des enfants à se déployer. Les textes ont été testés par des jeunes lecteurs et validés avant publication par Monique Touzin, une orthophoniste chargée d'enseignement à l'Université de médecine Pierre et Marie Curie.

Editeur : Rageot – Collection : Flash fiction – 9/12 ans – Traduction de l'anglais : Anne Delcourt – Illustrations : Auren - Date de parution : 25 avril 2018 – 128 pages – 6,90 €

f t g m