Copyright 2019 - Site by Misterdan

Impératif imprévu écrit par François-Henri Soulié

Journaliste au Courrier du Sud-Ouest, Skander Corsaro a décidé de prendre quelques jours de congés pour préparer Noël. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses beaux projets. Le jeune homme est invité à la Villa Golotzine par un richissime marchand d’art. Bâtie en pleine forêt dans les années 1920 par un couple d’aristocrates russes en exil, cette fabuleuse demeure recèle un vénéneux secret. Qui était donc Yegor Golotzine, peintre maudit dont on vient de redécouvrir une partie de l’œuvre disparue ?

Ce volume met en scène Skander Corsaro, déjà la vedette du premier roman de l'auteur Il n'y a pas de passé simple, qui lui a valu le prix du premier roman du Festival de Beaune 2016.
Skander Corsaro est journaliste culturel dans une petite ville du sud-ouest, non loin des Pyrénées. Décidé à repeindre son appartement, il a pris quelques jours de congés, mais sa rencontre avec un ancien camarade d'études, Axel Brenner, va modifier ses projets. Accompagnant le jeune homme à une vente aux enchères, il découvre l'oeuvre de Yegor Golotzine, peintre russe maudit qui a passé une grande partie de sa vie exilé dans un petit village pyrénéen. Invité dans la fabuleuse demeure de Golotzine, rachetée par un marchand d'art richissime, le jeune journaliste ne sait pas encore où il vient de mettre les pieds.

J'ai beaucoup apprécié ce roman policier qui peut se lire indépendamment du premier, bien qu'il donne très envie de le dévorer à son tour. Les personnages sont attachants : le narrateur bien sûr en la personne de Skander, mais aussi Milly, sa collègue de travail et Tonio, son copain d'enfance. L'action se déroule de façon fluide, l'écriture est simple mais efficace. Et c'est franchement drôle !
Un auteur à suivre !

Éditeur : Le Masque - Date de parution : 20 mars 2019 – 448 pages - Prix : 8,50 €

f t g m