Copyright 2019 - Site by Misterdan

Pitt 2 en 1 écrit par Anne Perry

L'étrangleur de Cater Street

Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n'aime ni l'étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie...

Le mystère de Callander Square

Cette enquête semblait élémentaire : quelle femme de chambre indélicate du très chic Callander Square a enterré ses nourrissons adultérins dans le parc ? Mais la vérité est loin d'être aussi simple, et le gentleman inspecteur Thomas Pitt n'est pas au bout de ses surprises, dans cette haute société victorienne où les faux-semblants sont rois.

J’ai découvert Anne Perry avec l’un de ses romans de Noël, et comme j’avais trouvé son style pointu dans l’ambiance et les descriptions de personnages, je m’étais promis de lire au moins les premiers tomes de ses séries d’enquêtes victoriennes. Avec cette superbe réédition (je suis fan des couvertures!), je me suis lancée à la découverte du couple Pitt et de l’inspecteur Monk.

Concernant le couple Pitt ici, je ressors enchantée de ma lecture et agréablement surprise à plusieurs niveaux, notamment en ce qui concerne la douce ironie qui imprègne tout le récit.

Enchantée, car pour moi qui suis friande de l’époque victorienne et de ses mœurs si guindées, pendant près de 700 pages, j’ai nagé comme un poisson dans l’eau au gré des courants induits par le respect des conventions sociales et de l’étiquette. Anne Perry est sans conteste la reine pour planter ce décor tout particulier d’un Londres dans les années 1880 ; elle le fait avec pertinence, toutes les informations apportées s’intègrent parfaitement à l’histoire au point qu’on oublie que nous sommes des voyageurs d’un autre temps.

Agréablement surprise, car je ne m’attendais pas à une telle construction de l’intrigue. Je craignais de saturer d’une enquête menée par la police avec des procédés parfois mécaniques et, surtout, un point de vue exclusivement masculin avec un héros assez commun qui aurait été un peu blasé, mais pas du tout ! Dès le premier tome, on comprend que l’histoire sera aussi féminine que masculine, que l’alternance de points de vue sera équilibrée tout comme l’apport de chacun des enquêteurs Pitt officiel ou non.

J’ai adoré les personnalités de Charlotte et de Thomas. La première a un caractère revêche, mais foncièrement bon. Comment ne pas être séduit par sa fraîcheur ? Le second est doté d’un charisme intellectuel saisissant et d’un grand sens de la justice. Son physique quelque peu débraillé m’a souvent fait sourire quand il est décrit par ses interlocuteurs. Les autres protagonistes secondaires ne sont pas en reste, à chaque enquête, grâce au soin apporté par Anne Perry à leur description physique et psychologique ; ils ont chacun une saveur propre qui sert merveilleusement l’enquête et tend à grossir les vertus ou défauts de l’époque.

Le principe des enquêtes veut que Thomas Pitt mette chaque fois de grands coups de pied dans la fourmilière aristocratique pleine de vilains secrets ; c’est assez jouissif de le voir adapter son comportement en fonction des suspects en cause qu’il brosse dans le sens du poil ou qu’il hérisse avec succès. Toutes les informations glanées par Charlotte sont intrigantes, elles permettent de redonner du souffle à l’enquête, de la maintenir sur les bons rails, même si le dénouement ne manque jamais de nous surprendre.

J’ai énormément apprécié le premier tome qui met en scène la rencontre entre nos deux héros ; il a un goût qui n’est pas sans nous rappeler Orgueil & Préjugés de Jane Austen dans les joutes verbales de notre duo. Il nous permet également de rencontrer toute la famille colorée de la jeune femme, plus particulièrement Emily, l’un des personnages phares du début du second opus. Seul petit bémol, j’ai trouvé Charlotte moins piquante dans le tome 2 et j’ai également relevé quelques longueurs dans les cahotements de l’enquête du point de vue des suspects, même si, paradoxalement, ça n’a fait que crédibiliser l’ambiance de Callander Square.

Editeur : 10/18 - Collection : Grands Détectives - Date de parution : 06 novembre 2014 - 672 pages - Prix : 12,90 €.

f t g m