Copyright 2019 - Site by Misterdan

48 heures disparition écrit par Gabrielle Lord

Anika, la meilleure amie de Jazz, a mystérieusement disparu. Jazz et Phoenix se lancent à sa recherche. Très vite, ils soupçonnent que sa disparition est liée au journal intime qu’elle a découvert et publié sur son blog. Qui menace-t-il ?

Il s'agit de mon premier roman de cette auteure mais j'avais déjà entendu et vu sa série sur 365 jours conspiration. Dans ce roman, la plume de la romancière nous entraîne dans une enquête qui est mené par des adolescents qui cherchent à sauver leur amie disparue. On s'attache facilement aux personnages et à l'intrigue qui nous tient en haleine comme pour les adultes. Jazz est une jeune fille qui adore enquêter sur pleins de petites choses du quotidien, comme ce que mange son frère indique qu'il resserve une matière en particulier. Mais elle s'est embrouillé avec sa meilleure amie, Anita, car Jazz aurait voulu connaître le journal intime qu'Anita a trouvé par hasard et qui en révèle des extraits sur son blog malheureusement ce journal intime va lui causer des problèmes. Les autres personnages que l'on rencontre sont Phoenix qui va aider notre enquêtrice grâce à ces connaissances avec les matériels d'identification et un spectromètre de masse (oui comme Abby Sciuto mais sans les tenues gothiques).

Anita est la grande disparue de ce roman, on entend parler d'elle sans la voir. Le journal intime qu'elle découvre à une place importante dans l'intrigue mais je ne vous en dirais pas plus sur lui. La plume de l'auteure a su avec efficacité mené une enquête avec des termes simple. C'est un bon roman d'enquête avec une double intrigue la première sur la disparition d'Anita et la deuxième sur le journal intime. J'ai bien accroché à l'histoire et je pense me lancer dans la découverte de 365 conspiration. Un livre dans la lignée des Alex Rider de Anthony Horowitz.

Éditeur : Rageot - Date de parution : 18 avril 2018 - Prix : 9,90 € - 256 pages

f t g m