Copyright 2019 - Site by Misterdan

Ce qui ne te tue pas… écrit par Georgia Caldera

Ce qui ne te tue pas… écrit par Georgia Caldera

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C'est par un déménagement et l'intégration d'une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l'âme, Violette espère se révéler et s'épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu'insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation...

Georgia Caldera, ce nom ne m’était pas inconnu et les échos étaient très bons mais je n’avais pas encore poussés les portes de son univers. Avec ce livre, Ce qui ne te tue pas..., j’ai eu comme une urgence de le découvrir, le titre, la couverture et le résumé, tout me séduisait et là, une révélation: pourquoi ai-je attendu avant de me laisser séduire par cette auteure ? Croyez moi, depuis je me rattrape et dévore ces précédents écrits. J’ai été comblée par ses mots, par le poids et la justesse de chacun, une chose que j’aime particulièrement avec les auteurs français, car en effet, parfois les traductions sont pauvres mais lorsque l’écrit original est en français, la magie de cette langue opère et nous régale. Avec Georgia, c’est le cas!

Alors, venons-en à l’histoire. Violette et Adam m’ont touchées en plein cœur. Elle est cette force que la vie a façonnée, cet esprit libre et combatif qui va de l’avant. Elle n’est pas l’héroïne basique, la demoiselle en détresse. Adam, lui, est un puzzle d’émotions d’une fragilité extrême. Il est l’opposé des héros habituel qui vont relever la jeune femme fragile. C’est un être torturé enfermé dans son mal-être. C’est lui qui doit se reconstruire, qui doit s’accepter et se relever et Violette pourrait être celle qui l’y aidera! Des sujets forts sont abordés dans ce livre comme le violence familiale ou le harcèlement et cela confère au livre une dimension encore plus poignante et réaliste. Ils sont l’ombre et la lumière même si derrière la clarté de Violette se cachent des fêlures qui pourraient bien craquer. La fin du tome est surprenante car comme si coupée tel un entracte dans un film au hasard de la programmation... j’attends la suite le 15 mai avec impatience!

Editeur : J’ai lu - date de parution : 20 mars 2019 – Prix : 13,40 € - 320 pages

f t g m