Copyright 2019 - Site by Misterdan

Mais sinon tout va bien écrit par Max Deloy

Mais sinon tout va bien écrit par Max DeloyOriginaire du Nord de la France, Max Deloy cultive depuis toujours une passion éclectique pour la littérature, qu’il tente de transmettre à sa progéniture. Il apprécie autant la beauté des classiques que celle des polars ou du roman comique. Lorsqu’il décide d’apporter sa plume à l’édifice, son esprit déjanté l’amène tout naturellement à la comédie avec Mais sinon, tout va bien !, premier roman publié chez &H. 

À force de jouer les tragédiens, il a tenté le destin.

Déjà, s’appeler Georges quand on a la trentaine, c’est partir avec un sacré handicap. Mais aujourd’hui, c’est bien le dernier souci de ce père célibataire au bord de la crise de nerfs. Car tout fout le camp. D’abord, sa carrière  : s’exhiber en slip kangourou pour une publicité n’est pas exactement ce qu’il avait en tête en embrassant le métier de comédien. Mais pour payer ses factures et conserver l’école de théâtre léguée par ses parents, il n’a pas le choix. Ensuite, il y a Henrik, son fils adoré, surdoué mais exigeant, qui fait fuir tous ses professeurs. Enfin, Georges n'a que quelques mois pour monter Phèdre avec une poignée d’amateurs et une prof incontrôlable. Bilan  : c’est la cata. Et quand une nouvelle élève, aussi talentueuse que fascinante, et une préceptrice punk aux cheveux bleus, surgie de nulle part, mettent leur grain de sel dans ce monumental bazar, Georges commence à se demander si les dieux n’auraient pas une dent contre lui.

Ce livre c'est une tranche de vie mouvementée et touchante, un tournant de l'existence avec réflexions et prises de conscience mais surtout des bonheurs à gogo parmi son lot d'inévitables emmerdes.
C'est d'un réalisme certain et d'une crédibilité effrayante, avec des descriptions au poil, des lieux plein d'âme que je foule chaque jour.
Tout est maîtrisé, d'une justesse exquise, j'ai pris un plaisir simple et fou à la lecture de ce feel-good au masculin parce que attention c'est la crème de la crème du feel-good, l'auteur est blindé de culture mais il ne l'étale pas comme la confiture sur une biscotte croyez moi c'est plutôt la version toast au foie gras qu'il nous apporte sur un plateau ! Entre théâtre (cette version de Phèdre est épatante !), classiques, comédies romantiques, citations, il jongle avec brio pour donner un cadre intéressant, intelligent à ce texte si bien pensé et si bien écrit.
L'originalité du personnage central masculin est tout bonnement géniale et délicieuse ça fait des années que j'attends ce bouquin ! Enfin un mec qui ose et qui donne la parole à un héros et pas que pour les gars oh non ! Cette vision de la vie d'un papa célibataire est si émouvante, touchante que j'en ai ressenti plein d'émotions du sol au plafond et qu'elle pourra faire écho et plaire à tellement de gens... Tout ce panel de personnages attachants est excellent, ils sont construits, hauts en couleurs, tellement vrais tous autant qu'ils sont. Ça pourrait être vous, eux, moi, Tatie Odette, Pépé Raymond ou bien Céline ma voisine (oui elle s'appelle vraiment Céline), ils nous ressemblent, avec leurs failles, leurs forces et leur différences. Ça donne une proximité de fou avec l'histoire et on s'y croit, on s'y plait, on s'y installe et bon dieu que ça fait du bien (sauf quand on pleure parce que y'a aussi des passages qui font mal, des secrets qui font chialer comme dans la vie quoi...). Alors en sautant de Phèdre aux harengs qui pètent et même en prenant le bus pour Roubaix vous allez adorer cet humour savamment dosé et cette émotion habilement distillée, lisez-le ! Vous prendrez une bonne leçon de vie par expérience interposée... C'est le roman que moi je vais conseiller tout l'été !

Éditeur : &H - Date de parution : 2 mai 2019 - 352 pages - Prix : 15,90 € - Numérique : 9,99 €.

f t g m