Copyright 2019 - Site by Misterdan

Black OPS - Tome 6 : Imprudence écrit par Cindy Gerard

Black OPS Imprudente  Cindy Gerard

Après avoir divorcé d’un célèbre sénateur, Valentina, un ex-mannequin mondialement connu, s’est enfuie incognito en Amérique latine. Alors qu’elle voyage en train déguisée en jeune garcon, deux banditos armés jusqu’aux dents prennent d’assaut le wagon. Ils sont à sa recherche et veulent la kidnapper. Pourquoi ? Valentina, terrifiée, l’ignore. Dans la confusion, un homme vient à sa rescousse, la faisant sauter du train et l’entraînant dans une cavale effrénée. Valentina peut-elle vraiment faire confiance à Luke, cet ancien militaire, jusqu’à laisser sa vie entre ses mains… expertes ?

Après le petit moment de stress que le doc nous a fourni dans le précédent tome, Luke revient au pays après 1 an d’absence. Même s’il est prêt au combat, il n’oublie pas qu’il a frôlé la mort ce qui remet en question toutes ces décisions depuis un an, dont celle de quitter ou pas le combat.

Tandis qu’il se prélasse dans le train en direction de l’aéroport, une prise d’otage va avoir lieu et la victime n’est autre que Valentina ancien mannequin et ancien fantasme de jeunesse de Luke.

S’ensuit une course poursuite, dans les rues de Pérou qui va mettre en exergue l’implication indirecte de Valentine dans un trafic d’armes à grande échelle.

Bon, vous l’avez compris rien de neuf sous le soleil des MCB. Bastons, complot, arnaque, trafic et tout ça avec son zeste de romance.

Comparez au précédent tome, j’ai retrouvé dans celui-ci, ce qui m’avait fait apprécier l’équipe des Black OPS.

Certes à la longue on reste dans le même genre littéraire, la jeune demoiselle en détresse qui se fait sauver in extremis par le GI Joe … qui passait par là. Mais, j’ai – encore – été prise par ce groupe de guerrier qui arrivent à déjouer les pires complots et ce sans faire couler « trop » de sang.

En ce qui concerne la thématique du roman : le trafic d’armes. J’ai apprécié que l’auteure se base sur un fait d’actualité, dans un état dévasté – Sierra Leone -, par un manque de pouvoir politique et de rebelles qui pullulent à chaque coin de rue. Par ailleurs, ce petit retour en arrière sera pour les MCB un moyen de clôturer comme il se doit le désastre lié à la mort de Bryan Tompkins.

Les personnages sont certes attachants et tiennent comme il se doit la trame. L’histoire est soutenue, dans un langage familier, quelques petits moments de redondances, liés à la mise en place de la contre-attaque, mais sinon rien de bien étrange.

Enfin, petit moment de lecture fort appréciable qui se termine avec une grande inconnue : Qu’a trouvé Jo dans le bureau du Sénateur ?

Editeur : J’ai lu pour Elle – Collection : Romance Suspense – Date de publication : 18 mars 2015 – 384 pages – 7.95 € - Acheter sur Jai Lu Pour Elle.com

f t g m