Copyright 2019 - Site by Misterdan

Bad - Tome 1 : Amour interdit écrit par Jay Crownover

811aep4hg8l

Seul l’amour pourra les sauver…

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax. 

Alors qu’il revient à The Point, Shane Baxter n’a qu’une idée en tête, retrouver Rage son meilleur ami, qui est aussi celui qui l’aurait trahi cinq ans plus tôt l’envoyant derrière les barreaux sans aucunes explications. Mais Rage a disparu, ne laissant dans son sillage que des questions et de nombreuses personnes désirant le retrouver pour le tuer. Bax n’a qu’une solution, le retrouver le premier. C’est ainsi qu’il va faire la connaissance de Dovie, cette rousse somme toute très banal est liée à Rage, elle le cherche elle aussi et est prête à suivre Bax dans les lieux les plus glauques et malfamés de The Point pour retrouver son frère. Faisant équipe l’un avec l’autre ils vont découvrirent que les apparences sont parfois trompeuses et que les conditions dans lesquelles nous grandissons ne suffisent pas à définir ce que nous sommes au plus profond de nous.

Jay Crownover nous dresse ici le tableau en clair-obscur d’une ville en proie au danger et à la violence. Rien de bien reluisant dans The Point, juste la misère d’un quartier qui voit ses enfants sombrer dans la délinquance. C’est ainsi qu’elle nous dépeint Baxter, comme le pur produit d’une enfance malheureuse où le vol de voiture est venu comme une seconde nature, pour l’aider à affronter une vie de misère, le rendant ainsi dur et violent. La psyché de Shane Baxter est ainsi faite, Bax le voleur a pris le pas sur Shane le laissant seul, blasé, sombre et près à tout pour survivre. A l’inverse, Dovie est lumineuse. Elle n’a pas eu une vie simple mais elle affronte le quotidien pleine d’espoir et de rêve, faisant dans son besoin d’aider les autres une ambition qui la poussera à voir au-delà des apparences. Mais chacun des personnages de ce roman est porteur d’ombre et de lumière. Rien n’est blanc, rien n’est noir tout ici n’est qu’un dégradé de gris nuancé vers le clair ou l’obscur en fonction des choix faits par les protagonistes de cette histoire. La force de l’auteure réside aussi dans le fait qu’elle a adapté son écriture à ses personnages, par exemple dans le cas de Baxter qui sait à peine lire et maîtriser les règles grammaticales, nous retrouvons très peu de négation et un langage typiquement attribué au monde de la rue. De la même manière, elle a respecté ses personnages et leurs psychés jusqu’au bout de son récit, pas de changement radicaux chez Bax ou Dovie juste un équilibre parfois précaire entre ombre et lumière, noirceur et bonté.

Ce premier tome est donc, pour moi, une agréable découverte. Nous faisons connaissance avec des personnages complexes mais attachants qui apprennent beaucoup les uns des autres. C’est pourquoi il me tarde de les retrouver dans les deux prochains tomes de cette saga, dont les sorties sont prévues pour avril et mai 2016. Nous y retrouverons les histoires de Rage et Brysen pour le tome 2 et Titus et Reeve pour le suivant.

Editions Harlequin - Collection &H - Date de parution : 9 mars 2016

f t g m