Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les Ignobles écrit par Huguette Conilh

Ils sont les ignobles, victimes de leur différence, souffre-douleur des cours d’école, les proies de l’ignorance que l’intolérance met en marge de la société. Pour échapper au tableau des opprobres, Camille a préféré couper les ponts avec sa famille.

Jusqu’au jour où la mort de ses parents dans l’incendie de leur maison l’oblige à reprendre le chemin de la Vienne. Il recueille alors son frère cadet, Mathis, un adolescent torturé par la culpabilité de n’avoir pu sauver ses parents.

Passée l’émotion des retrouvailles, la tâche s’avère plus compliquée que ne l’imaginait l’aîné, partagé entre l’engagement qu’il vient de prendre et la vie routinière qu’il menait jusque-là. D’autant plus qu’il entraîne son colocataire et son propriétaire dans l’éprouvant sillage éducatif de l’adolescence. Le destin croisé de ces quatre personnages fera remonter à la surface les lourds secrets du passé. Les inavouables ignominies.

Vivant en colocation avec Aaron, jeune infirmier dont l’enfance se rapproche plus de l’enfer que du paradis, Camille est un jeune aide-soignant qui prend la courageuse décision d’élever son jeune frère suite à un tragique accident les ayant laissés tous deux orphelins. Il tente alors de s’occuper de cet adolescent meurtri qu’il avait abandonné quelques années auparavant lorsque les relations avec ses parents l’ont poussé hors du nid familial, mais la tâche s’avère bien plus compliquée qu’il ne l’avait prévu. Heureusement, l’amour qui les unit malgré tous les non-dits fait perdurer l’espoir d’une vie meilleure et pousse les deux frères en avant. Mais cela suffira-t-il ? L’aide d’Aaron ne sera pas superflue même si, au début, le jeune homme voit d’un très mauvais œil l’arrivée du jeune adolescent dans son quotidien réglé au millimètre. Reste Norbert, le propriétaire vivant au rez-de-chaussée. Veuf sans enfant d’une femme dépressive et suicidaire, menuisier de talent paraplégique à la suite d’un cambriolage qui a mal tourné, le vieil homme va se retrouver tour à tour confronté à ses démons et à ses réflexes tardifs de paternité lorsqu’il accepte de passer du temps avec l’adolescent. Un quatuor bancal et explosif à tout point de vue tentant tant bien de mal de vivre ensemble et de s’en sortir sans trop de cicatrices.

 

On m’a beaucoup conseillé cet auteur et, par manque de temps, je n’avais pas encore plongé dans son univers. C’est chose faite aujourd’hui et j’en suis vraiment ravie. Outre le fait que l’action se déroule à quelques kilomètres de chez moi ajoutant ainsi pour ma part une dimension plus intime au récit, Huguette CONILH jouit d’une plume aérienne, parfois poétique mais surtout juste à chaque ligne. Elle raconte cette histoire en narratrice omnisciente et nous plonge dans les méandres de la réflexion de chaque protagoniste fasse aux évènements souvent tragiques qui jalonnent ce roman, passant d’une meurtrissure à une autre ou d’un espoir à un autre avec virtuosité. Compte tenu du thème délicat et non moins actuel abordé par ce roman, la tolérance, j’avais peur de tomber dans le pathos, dans le larmoyant. Il n’en est rien. L’auteur traite son sujet avec le recul nécessaire et le seul sentiment qui ressort de ce récit poignant est la combativité des personnages malgré les douloureux obstacles que la vie leur impose. Ce roman est une ode à la tolérance transcendée par l’ardeur des héros qui se relèvent malgré les coups bas de l’existence à leur encontre. C’est une histoire magnifique sur l’amour, qu’il soit fraternel ou amoureux, sur l’amitié, sur le dépassement de soi ou de ses préjugés, et sur l’acceptation de l’autre, dans son intégralité magnifique et parfois fragile. Ce roman est sombre de peines et de colère, et pourtant tellement rayonnant d’espoir et d’amour !

 

Bref, voilà bien une magnifique histoire que je recommande absolument. Un véritable coup de cœur que je vous souhaite de lire !

 

Éditeur : Mix Editions - Date de parution : 11 février 2016 – Prix : 16,90€ format broché / 5,49€ format Kindle – 248 pages

f t g m