Copyright 2019 - Site by Misterdan

Journal d’une Booty-girl écrit par Rose Darcy

xbccccccccccccc 

No n’a jamais cherché le prince charmant. Pourtant, elle l’a trouvé !

Quand son amour de jeunesse est revenu dans sa vie de célibataire mouvementée, la jeune femme ne s’attendait pas à ce qu’il la chamboule à ce point ! Aujourd’hui, Greg lui apprend à changer son regard sur elle, à comprendre qu’elle est fabuleuse, et pas seulement chiante. Mais l’amour qu’ils se portent tous les deux lui permettra-t-il de surmonter ses craintes, ses complexes et toutes ces idées brouillonnes qui tournent dans sa tête ?

Passer de « seule et fière de l’être » à « je suis ta moitié » en moins de six mois a de quoi vous perturber, et No n’échappe pas à la règle. Entourée de ses morues adorées, d’un ban de maquereaux, de garces frigides et de son homme, la jeune femme va devoir prendre une décision : se donner une chance de laisser son passé et ses angoisses derrière elle, ou s’enfermer dans la peau d’une fille qu’elle n’est pas vraiment.

L’amour balaie tout sur son passage. L’amour vous construit, vous reconstruit. L’amour vous rend forte, belle, courageuse… Si on le laisse faire…

No est une jeune femme comme il en existe beaucoup. Séduisante, pleine de vie mais complexée par quelques petits kilos qui viennent la narguer encore et toujours lorsqu’elle monte sur la balance. Ce désagrément qui peut passer pour anodin pour bien des femmes (ou hommes ne soyons pas discriminant), la laisse peu sûre d’elle et pleine de doutes quant à la réalité des sentiments de l’homme qu’elle aime. Car comment un homme pourrait l’aimer et vouloir d’elle alors qu’elle-même ne se supporte pas ? Comment envisager une relation sur le long terme quand on s’attend à voir sa moitié détaler à chaque instant ? C’est là un échantillon de questions auxquelles devra répondre No pour enfin pouvoir espérer vivre pleinement son histoire d’amour.

Utilisant la musique comme une seconde narration, l’auteure nous entraîne dans le tourbillon No, nous faisant vivre chaque émotion comme si c’était la nôtre. Chaque chanson rythme ce récit et nous communique les pensées et états d’esprit de No. On la voit tour à tour fragile, exubérante, peu sûre d’elle ou au contraire séductrice. Ces différentes facettes, interviennent pour nous montrer qu’il y a plusieurs images renvoyées par une même personne, il y a une différence notable entre ce que l’on est réellement et ce que les autres voient de nous. No paraît en effet affirmée et forte mais elle redoute en réalité de s’attacher et de s’engager avec un homme qui pourrait l’abandonner et la briser.

Sorti de la romance en elle-même, Rose Darcy mène la vie dure aux stéréotypes de la beauté, s’attaquant de manière plus ou moins détournée aux critères factices véhiculés par l’industrie de la mode de nos jours. Avec ses personnages elle nous montre que quel que soit la mesure de son tour de taille, ou encore la forme de son nez chaque femme se retrouvera complexée par un élément de son anatomie face à l’afflux d’images véhiculés par la presse ou encore face aux moqueries et/ou sobriquets subit à l’adolescence. Ces différents éléments font que chaque personne peut avoir une image altérée et dégradée d’elle-même qui peut entraîner un profond mal être et une perversion de ce que l’on est réellement. Même si je regrette quelque peu de devoir attendre un prochain tome pour connaître la suite des « aventures » de No et Greg, cette histoire ne vous laissera pas indifférent, elle est de celle qui nous touche au plus profond car chacun peut s’y retrouver et s’identifier aux protagonistes. Bref, un très bon moment de lecture, une écriture fluide et des personnages divers et construits. Et surtout n’oubliez pas : « Vous êtes belles ! Ne laissez personne, et surtout pas vous, vous dire le contraire. »

Editions Sharon Kena   Parution : 22 Mars 2016   Pages : 254   Prix : 14,50€

f t g m