Copyright 2019 - Site by Misterdan

Blackcreek - Tome 2 : Reste écrit par Riley Heart

Wes Jensen vient de perdre sa soeur, la personne qui l'a élevé, et elle lui a laissé la charge de sa nièce. Sa vie est déjà suffisament compliquée comme ça, et il n'a vraiment pas besoin que Braden Roth, ce type avec qui il a couché une fois, essaie de s'imiscer dans son quotidien. Il a une enfant à élever, désormais, et de toute façon, il n'a jamais été très doué pour les relations. Jamais aucune des conquêtes de Braden, homme ou femme, ne s'est fait la malle avant la fin de la nuit. Dès le départ, Wes l'intrigue, et Braden n'est pas du genre à se refuser ce qu'il veut. Et il veut Wes. Plus il passe de temps avec Wes et la petite fille qui aime les faire tourner en bourrique, et plus il réalise que ce n'est pas juste parce que son orgueil a été piqué. Alors que leurs vies se mêlent de plus en plus, Wes se rend compte que Braden n'est pas aussi superficiel qu'il le pensait. Mais après tout ce qu'il a perdu, il n'est pas sûr de pouvoir risquer son coeur, et réellement souhaiter que Braden reste. Et même si c'était le cas, est-ce que sa petite vie tranquille suffirait à Braden ?

Overdose de romantisme Mignon, lourd, merveilleux et agaçant, cette overdose de romantisme m’a laissé mitigée. Dès le départ, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. Le début de la relation des deux protagonistes est cliché comme pas possible ! D’un côté nous avons le mec qui a la réputation de collectionner les coups d’un soir, et de l’autre celui du mec qui n’aime pas l’un et sa façon de collectionner les coups d’un soir. Sans oublier bien sûr sa nouvelle responsabilité : la fille de sa soeur décédée. Des scénarii qui commence comme ça, on en voit des milliers, d’où mon « bad feeling ». Pourtant, ça s’améliore. Bon, j’ai trouvé que la transition pour cette amélioration était bancale : tout d’un coup notre « homme à coups d’un soir » se transforme en bon samaritain, et nous découvrons que finalement, on peut compter sur lui et qu’il est un mec en or (ce qui personnellement ne correspondait pas du tout avec la présentation au début du livre, et j’ai trouvé cette cassure étrange dans l’histoire…). Je dois bien l’avouer, ma lecture ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices.

 

Et d’un coup, la magie a opéré. Le début cliché avec ses personnages cliché laisse place a de vrais personnes, avec des sentiments sincères et profonds. Je me suis totalement allée à découvrir les différentes facettes de ces deux personnages, dont le livre est vraiment axés. Tout au long du livre, nous avons des scènes magnifiques et émouvantes qui m’a fait totalement fondre, contentant mon coeur indéniablement romantique. J’ai vraiment apprécié ce laps de temps. Ce rapprochement et cette compréhension qui se passe entre les deux personnage grâce à leur lien commun qu’ils trouvent en Jessie, la nièce de Wes. Ou quand on passe aux yeux d’une personnes d’insignifiant à quelqu’un de confiance. Je me suis allée à fondre pour ces deux personnages, à les aimer. Car ils sont tout à fait adorable une fois rapprochés. Et finalement, même si quelques passages semblent être un peu « faciles », l’ambiance tient la route et nous fait passer un super moment. Hélas, le cliché revient au galop. Tout d’un coup, tout les efforts qui ont été fait jusqu’ici sont réduit à néant. J’ai eu l’impression que l’auteur devait mettre à l’épreuve ces personnages. Et c’est ce qu’elle a fait. Ce que l’on attend même. Mais pas ce que l’on espère. J’ai trouvé ça tellement dommage, car fade, bâclé. On voit totalement sont plan de structuration du livre dans ces lignes, et c’est pas bon du tout. Il n’y a aucune âme dans cette épreuve… En tout cas j’ai trouvé que ça n’allait pas avec la fluidité du livre que l’on a pu voir jusqu’à présent. Ca ne va pas en s’arrangeant. Après ce dernier et tumultueux face à face entre les deux personnages, vient la réconciliation (encore clichée). Et le final est trop rapide, facile. Il n’est là que pour dire au lecteur « C’est bon, vous pouvez dormir tranquille.

 

Tout se passe bien, nos tourtereaux vécurent heureux et eurent une petite fille qu’ils aiment de tout leur coeur ». Son romantisme m’a tué. C’est franchement décevant et ça donne au livre dans sa globalité une sensation d’insatisfaction. Comme si il n’avait pas d’idées pour son livre, et que le temps le rattrapait. Sauf qu’on le voit et c’est juste impensable. Moi qui trouve la fin d’un livre très important, celle-là m’a vraiment gâché le livre entier. En conclusion, globalement je dirais que le livre n’est pas assez travaillé. Sa construction est trop brouillon. Et même si j’ai adoré l’écriture de l’auteur, et toute la partie « se découvrir » des personnages, ça ne remonte pas pour moi cette fin et le dénouement pour le moins insipide qui se passe entre les personnages… C’est bien dommage, la série avait pourtant si bien commencé.

 

Editeur : MxM bookmark – Collection : Romance - Date de parution : 4 novembre 2016 – Prix papier : 18 € - Prix numérique : 5€99 - 288 pages

f t g m