Copyright 2019 - Site by Misterdan

Captif des sables écrit par Alec Ace

Le Sergent Matt Turner a tout pour être heureux : une petite amie aimante, un métier qui le passionne et une solide bande d’amis. Oui, il devrait nager en plein bonheur. 
Mais les apparences s’avèrent souvent trompeuses, et la réalité bien différente. En effet, Matt se bat contre ses démons intérieurs, à savoir son attirance envers les hommes. 
Il souhaite tourner la page et oublier ses moments d’égarement avec Joshua, son ex-amant, jusqu’à ce qu’une mission le conduisant à l’autre bout du monde, vienne mettre son quotidien en péril. 
Ses certitudes, ses sentiments, sa vie risquent fort de voler en éclats…
Premier livre lu de cet auteur, et c'est pour moi une belle découverte. Il y a une écriture mature, dont l'intensité ne faiblit pas jusqu’à la fin du livre. D'ailleurs j'ai trouvé que l’auteur a aborder le thème assez dur du livre de la bonne façon. A aucun moment nous n’avons de hors sujet. Tout se passe pour correspondre le plus possible à l’idée que l’on se fait de l’atmosphère qu’il y a dans l’armée, et les missions qu’elles comportent. L’auteur est vraiment resté dans la ligne de conduite qu’il s’est fixé au départ.  Ce livre n’est donc pas tout beau, tout rose et c’est je pense ce qui m’a le plus plut dans ma lecture. Car malgré toute cette ambiance sombre et pas très positive, l’amour a sut y émerger et trouver sa place de façon naturelle, sans dénaturer le thème. On plaint le personnage principal par les épreuves qu’il doit endurer, et on ne peut s’empêcher de lui souhaiter tout le bonheur possible.En plus de ça, j’ai beaucoup apprécié les explications sur le terrorisme que l'auteur a pris le temps d’insérer au détour d’une conversation entre les personnages.
 
Elles s’accordaient parfaitement dans l’histoire et m’ont ouvert à cette question.Et à la fin, ce texte n’est pas juste une histoire racontée, mais on a l’impression que c’est une histoire vécue, qui est retranscrite. Elle est donc d’autant plus crédible à nos yeux.
f t g m