Copyright 2019 - Site by Misterdan

Happenstance - Partie 2 : A tout hasard écrit par Jamie McGuire

Nouvelle maison, nouvelle famille, nouveau petit ami : pour une fois, tout semble parfait dans la vie d’Erin, au point qu’elle n’est plus tout à fait sûre d’être à sa place. Seule constante : l’hostilité évidente de ses camarades de lycée qui lui reprochent la disparition d’Alder.
Le jour où Erin ose pénétrer dans la chambre de son ancienne rivale, elle découvre les journaux intimes que celle-ci écrivait depuis son enfance. Malgré les avertissements de Weston, Erin ne peut résister et se lance dans leur lecture, pénétrant ainsi les pensées les plus obscures d’Alder.
Parfois, certains secrets sont faits pour être tus à jamais…

Malgré le changement radical qu’a pris le cours de sa vie, Erin n’est toujours pas à sa place. Aujourd’hui, elle est entourée, avec une famille qui lui donne des marques d’affection et qui veut prendre soin d’elle, mais à l’image d’un animal qui a été maltraité, elle fait difficilement confiance. Elle a l’impression qu’elle abuse de la gentillesse de ses parents. Et ceux-ci ont envie de la couvrir de cadeaux pour rattraper toutes ces années où elle a été privée d’eux.

De plus, elle subit toujours une curiosité mal saine au lycée et Brady, le dernier de ses bourreaux, laisse entendre à plusieurs reprises qu’elle devrait s’interroger sur les motivations de Weston.

Après les brimades et le harcèlement scolaire, nous découvrons la culpabilité du survivant : a-t-elle le droit de se réjouir d’avoir des parents aimants ? Vit-elle sa vie ou bien celle d’Adler ? Sa nouvelle famille se refuse la possibilité de faire son deuil normalement de l’enfant qu’ils ont élevé pour s’occuper de celle qui aurait toujours dû être avec eux.

Et Erin va lever le voile sur les raisons qui ont fait que ses deux meilleures amies se sont un jour détournées d’elles pour devenir son pire cauchemar.

Dans cette seconde partie, nous avons enfin les réponses attendues. Les événements prennent un sens et des baffes se perdent. J’aurais voulu servir d’épaule à l’héroïne pour qu’elle puisse y pleurer.

Si le format est trop court à mon goût l’essentiel y est dit et a su atteindre la corde sensible, peut-être est-ce dû à mon expérience, mais le sujet du harcèlement ne peut me laisser en paix. La cruauté dont des enfants peuvent faire preuve est sans limites, mais elles ont souvent une origine simple. Les adultes devraient toujours surveiller leurs paroles lorsqu’il y a des enfants pas loin. Ceux-ci ne devraient pas payer pour les fautes qu’ils n’ont pas commises, même s’ils en sont le rappel constant.

Peut-être, ce format court n’est-il pas plus mal en fin de compte, il nous permet de digérer l’histoire avant de nous enfoncer plus loin dans la cruauté dont peuvent faire preuve les adultes et les enfants. Cette partie du roman est un signal d’alarme pour que l’on se souvienne du fait que nous devons aller au-delà des apparences. Mais celui-ci est écrit de façon à ne pas nous rendre malades : de honte pour ceux qui ont un jour brimé un autre élève à l’école, ou bien au souvenir des choses vécues, pour ceux qui en ont été les victimes. Car cela aurait pu être pire, après tout, on parle de plus en plus souvent d’enfants poussés au suicide suite au harcèlement qu’ils subissent et celui-ci commence dès le plus jeune âge.

Il est important de signaler que même en devenant un adulte et en ayant une vie accomplie, l’on ne peut oublier avoir été un jour cet enfant isolé et démuni. Je crains qu’une fois à la faculté, Erin ne se sente jamais aussi libre que ce qu’elle imagine. Certes, la jeune femme a tout fait pour ne pas être démolie par ses camarades, mais elle n’a pas encore conscience que ses fantômes continueront de la hanter une fois loin du lycée. Elle pense que le jour de son diplôme tout sera fini, derrière elle...

Je ne saurais que trop vous encourager à lire dans la foulée les 2 tomes afin de les apprécier à leur juste valeur.

La troisième sera disponible dès le 21 juin 2017.

Éditeur : J'Ai Lu - Collection : Hors collection - Date de parution : 17 mai 2017 - Prix : 4,99€ format numérique - 123 pages.

f t g m