Copyright 2019 - Site by Misterdan

Respire écrit par Vincent Morrone

Quand Cassie Shaw regarde Noah Hunt, elle voit un preux chevalier en armure brillante, mais elle est convaincue qu'il ne la voit que comme quelqu'un de fragile. Noah l'a sauvée d'une agression brutale, l'a aidée à surmonter sa crise d'angoisse et l'a soutenue lorsqu'elle s'est effondrée. Noah est un mystère. Il évite à tout prix de parler de son passé, son téléphone ne cesse de sonner – des appels de quatre femmes dont il ne veut pas parler – et il reçoit des messages d'une douzaine d'autres. Pour couronner le tout, quand Cassie essaie de l'embrasser, son regard se pare d'un voile de panique absolue. Finalement, Cassie trouve une faille dans l'armure de Noah et réalise qu'il est encore plus brisé qu'elle. Il l'a sauvée. Maintenant, c'est à son tour de le sauver. Note : Ce récit contient une scène relatant une agression sexuelle, pouvant être perturbante pour certaines personnes.

Bon, ne tournons pas autour du pot, ce livre est une grosse déception. C’est l’histoire de Cassie, qui n’a pas de bol dans la vie, soyons clair elle attire les violeurs comme un aimant et de Noah qui lui non plus n’a pas de bol dans la vie, mais pour d’autres raisons plus obscures. Noah sauve Cassie d’une énième tentative de viol et la jeune femme s’éprend de son chevalier qui lui, s’il n’est pas indifférent, a du mal à se laisser aller avec elle, jusqu’à ce qu’il lui dévoile son histoire.

Alors, alors…ça partait bien, le style m’a un peu décontenancé au début mais je me suis plus focalisée sur l’histoire que la façon dont elle est relatée. Jusqu’à ce que ça devienne un peu trop pour moi. Je m’explique, Noah, on se doute que son passé n’est pas simple (on devine même pourquoi rapidement) mais ça devient too much quand on a la surenchère de son problème et que toutes les deux lignes, TOUS les membres de son entourage (et il n’est pas petit) lui rabâche qu’il n’est pas ce qu’il pense être. C’est le héros horripilant, qui ne se rend pas compte de qui il est, qui pourtant ne fait que des actions altruistes qui du coup perdent en saveur parce qu’on se demande pourquoi il fait ça, par envie, ou pour conjurer le sort ?

C’est lui qu’il faut sauver de lui-même et tous les membres de « sa famille » et ses amis vont s’y mettre. Tout le monde est beau et gentil, tout le monde comprend et tout le monde s’aide. C’est une surenchère d’amour et de bons sentiments qui m’ont exaspéré. Les situations se règles en deux pages et d’une façon qui ne tiens pas la route. C’est comme si l’auteur voulait nous convaincre coute que coute que Noah est quelqu’un de bien.

Le style, c’est tout ce que je n’aime pas, c’est une succession d‘actions de tout le monde en même temps et quand ils sont tous réunis on a du mal à savoir qui fait quoi. Des dialogues mais aucuns sentiments, aucune remise en question, doutes, pensées ou réflexions. On enchaine les situations rocambolesques et les retournements de situations sans se poser de questions et tout ça est tellement dommage ! Les personnages, leurs histoires personnelles, la cruauté dans laquelle il a grandi, tout a un énorme potentiel mais mal relaté c’est une déception.

En bref, une histoire too much qui ne m’a pas convaincue.

Éditeur : Juno Publishing - Date de parution : 10 avril 2017 - Prix : 15 € - Kindle : 5,49€ - 260 pages.

f t g m