Copyright 2019 - Site by Misterdan

Archer's Voice écrit par Mia Sheridan

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.

Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour.

Un roman poignant et captivant.

Un héros sensuel et émouvant.

Une héroïne blessée.

J’ai découvert Mia Sheridan via ce titre et je dois avouer que j’ai tout de suite été séduite par son style. Son écriture me parle vraiment.

L’histoire aurait pu me poser quelques soucis, notamment sur le côté très NA qui nous propose deux héros aussi marqués par la vie l’un que l’autre. Souvent, j’aime que l’un des deux ne traînent pas des kilomètres de casseroles derrière lui… Je trouve qu’un passé bourré de dramas suffit, inutile d’en faire deux. Mais, comme pour deux ou trois autres bémols, j’ai pardonné, car j’ai passé un agréable moment. Pas un coup de cœur mais un très bon moment tout de même.

J’ai particulièrement apprécié le personnage d’Archer. Sa situation, ses réactions, ses pensées… Parfois un peu cheesy, certes, et pourtant, ça a fonctionné sans souci. Je me suis surprise à soupirer à plusieurs reprises, mais pas d’agacement, non, plutôt le genre « awww c’est trop choupi » ou « oh non le pauvre » etc.

Un des bémols est dans le fait que parfois ça va un poil trop loin dans le drama et/ou le cheesy. Mais, ça ne m’a pas gâché la lecture du tout. Excepté la fin, peut-être… Mais je pardonne facilement à l’auteur, car elle sait indéniablement écrire et ça, étant donné que ça devient tout de même une denrée rare, je pense que ça mérite d’être souligné.

En bref, Archer’s Voice est un livre doudou qu’on lit sous la couette avec un chocolat chaud parce qu’il fait autant de bien au cœur qu’un gros chamallow !

Extrait chamallow :

I grabbed her hand and pulled her into my arms, kissing her lips and falling in love with her, just like I still did a thousand times a day.

Je ne traduis pas, surtout parce que j’imagine que ça aura moins d’impact et que ça sera plus niais en français… Je vous laisse le soin de découvrir la VF ;)

Éditeur : Hugo -  Collection : New Romance - Date de parution : 04 février 2016 - Prix : 17 € - 320 pages.

f t g m