Copyright 2019 - Site by Misterdan

Wild Seasons - Tome 4 : Wicked Sexy Liar écrit par Christina Lauren

Entre séduction et mensonges comment se fier aux apparences ? Sortir avec l'ami de son ex, c'est censé être démodé et la chose à ne pas faire. Mais parfois, ce qu'on aurait vraiment, vraiment tort de faire et qu'en toute logique on devrait à tout prix éviter, peut se révéler être – exactement – la chose à faire et on aurait tort de s'en priver !

Dès les premières lignes, on est mis dans le bain à la Christina Lauren et on entre dans la vie (sexuelle) de London, la colocataire de Lola dont on avait suivi l’histoire dans le tome 3. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de Christina Lauren et la petite bande que forme Mia, Harlow, Lola (leurs hommes) et maintenant London.

On fait rapidement la connaissance de Luke, client au bar où travaille London. Je n’ai pas été convaincue par la description qu’en ont fait les auteures : corps parfait, style arrogant et sûr de soi, qui couche avec tout ce qui bouge : pas très original. Par contre, j’ai tout de suite été séduite par son tempérament très joueur et taquin, il n’a pas la langue dans sa poche et fait la paire avec London. Cependant, son personnage ne m’a pas vraiment emballé, il faut dire qu’avec le caractère des trois autres filles les auteures avaient mis la barre haute. Je l’ai trouvée trop terne et lisse et j’ai parfois eu envie de la secouer (ce qui n’est jamais très bon !).

London et Luke sont tout de suite attirés l’un par l’autre et un lien très spécial se crée entre eux. Il est très bien décrit et s’enchaîne bien, ils ne tombent pas fous amoureux au bout d’une semaine, et ça j’aime bien. Ils restent quand même super mignons !

De plus, on assiste ici à un schéma qui sort (un peu) de l’ordinaire car c’est Luke qui va courir après London tout au long du roman, plus ou moins aidé par sa sœur, Margot, que j’ai beaucoup appréciée ! Ses conseils et sa répartie font d’elle un personnage attachant et sa présence permet de changer un peu de la bande.

J’ai pourtant eu le sentiment que ce roman était le Wild Seasons de trop. Je suis bien rentrée dans l’univers du livre mais la fin est longue à venir, j’ai eu du mal à rester concentrée et à ne pas maudire London pour qu’elle ouvre un peu les yeux. Fidèles à elles-mêmes, Christina Lauren nous abreuvent de scènes de sexes – certes très bien écrites et c’est assez rare pour le souligner – mais quand même trop nombreuses et souvent inutiles à l’histoire.

Mon avis est donc mitigé, ce livre commence bien mais traîne trop en longueur, il y a moins d’intensité que dans les précédents et on en arrive à avoir hâte de le finir.

Editeur : Hugo Roman Collection New Romance - Date de parution : 11 février 2016 - Prix : 17€ broché (12,99€ en ebook) – 354 pages (266 en ebook)

f t g m