Copyright 2019 - Site by Misterdan

Calendar Girl - Saison 1 : Janvier écrit par Audrey Carlan

« La raison du succès de cette série est Mia. C’est une femme forte, sûre d’elle, loyale et aimante. Elle est maternelle, source de réconfort mais aussi une femme sexuelle et une dure à cuire. Mia possède des traits de caractère auxquels toutes les femmes peuvent s’identifier. On a tous un petit quelque chose de Mia en nous. »

Audrey Carlan

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de dollars, qu'il ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'expédie dans le coma. Mia doit alors assumer la dette de son père.

Suivez les aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une nouvelle vie et un nouvel homme...

On nous promet un scénario révolutionnaire (puisque les 12 livres sont écrits comme une série télé), dans le rythme (12 livres, 1 tous les mois), sur l'image (nouveau graphisme coloré, ludique et identifiable sur les 12 titres) et en librairie (1 rendez-vous mensuel jusqu'en décembre 2017). En même temps, tout cela, c'est le principe d'une série. Alexandre Dumas utilisait déjà un principe très similaire. Du coup, je suis curieuse de voir la révolution.

200 000 exemplaires ont été imprimés (le plus gros tirage de la rentrée 2017), plus de 6,5 millions de livres (papier et numérique) furent vendus aux États-Unis (les 12 titres de Calendar Girl étaient même dans les 20 meilleures ventes du NYT).

Cette série est sur la liste des meilleures ventes dans les pays où elle est déjà parue (Allemagne, Brésil, Danemark, Espagne, Hongrie, Israël, Italie, Norvège et Portugal). • La série a été vendue à la chaîne ABC et sera produite par les producteurs exécutifs de Gossip Girl.

Bref, Hugo vend du rêve aux fans. Du coup, il y a comme une atmosphère de pression qui plane dans l'air. Car, de fait, il y a un bouleversement dans la forme. Mais, qu'en est-il du fond ?

Le ton est, pour moi, plus direct et moins mièvre que les livres du même genre que j'ai déjà lus jusqu'à présnt. L'héroïne me semble également plus sympathique. Certes, Mia est une brave fille. Mais, à mes yeux, elle est moins mollassone que bien d'autres. D'ailleurs, puisqu'on évoque les personnages, je dirais que Wes Channing, le premier des 12 hommes que Mia rencontre est attachant.

Le style de la romancière est très efficace : il est fluide, agréable, plutôt dynamique.

Le seul défaut de cette histoire, c'est la rapidité de la rencontre entre les deux protagonnistes principaux et du développement. Cela dit, rien de très grave.

Éditeur : Hugo Roman - Collection : Hugo New Romance - Date de parution : 05 janvier 2017 - Prix : 9,95 € - 128 pages.

f t g m