Copyright 2019 - Site by Misterdan

La rose et la tour écrit par Fiona McIntosh

La clé de son futur se trouve dans le passé…
En 1715, le comte de Nithsdale rejoint la rébellion jacobite écossaise. Accusé de trahison, il est arrêté et attend la peine capitale, emprisonné à la Tour de Londres. En 1978, Jane Granger se fiance avec Will, un descendant des Nithsdales, et est assaillie par le doute. Lorsque Will tombe dans le coma, Jane fait le serment de le sauver. Par un curieux coup du sort, elle se retrouve plongée au cœur du XVIIIème siècle et est convaincue que Will se réveillera si elle libère le comte. Mais elle rencontre alors un séduisant noble qui peut bouleverser sa vie dans le passé comme dans le futur…

Impossible de lire la quatrième de couverture sans penser à Outlander. Une jeune femme qui va voyager dans le temps à l'époque écossaise, au XVIIIème siècle qui plus est, cela fait beaucoup de points communs... Et je pense que mon avis assez mitigé vient de là, ayant fini Outlander - Le Voyage un peu plus tôt dans la semaine, il était encore trop présent dans mon esprit pour m'empêcher de faire abstraction de toutes ces similitudes.

L'histoire en elle-même s'en éloigne un peu : en 1978, Jane est fiancée à Will, un scientifique passionné de légendes et de mythes telluriques. En même temps, nous suivons le comte de Nithsdale, ancêtre de Will, qui se retrouve emprisonné dans la Tour de Londres pour avoir pris part à la première révolution jacobite écossaise en 1715. Lorsque Will est plongé dans le coma à la suite d'une altercation, désespérée, Jane, sur les indications d'une voyante, n'hésite pas à traverser une ligne temporelle australienne et se retrouve en 1715, dans le corps de Winifred, l'épouse du comte. Elle seule détient la clé de la survie de William et de Will, elle va donc tout faire pour tenter de les sauver.

Le contexte historique est vraiment très bien amené. On ressent la précision des faits et c'est ce qui m'a énormément plu dans ce livre. Malgré tout, j'ai eu l'impression que l'auteur, à trop vouloir en faire, s'est un peu perdue dans le cadre historique, avec des situations qui frôlent parfois l'incohérence de la condition de l'époque, et qui finissent par être assez clichées dans le genre. L'auteur m'a laissé le sentiment de prendre quelques raccourcis, quelques facilités pour expliquer certains évènements, ce qui m'a quelquefois fait froncer les sourcils. Heureusement, ce mixage de fiction-historique m'a assez accrochée et a apporté à l'histoire la petite touche d'originalité qu'il lui fallait.

Le personnage de Jane, quant à lui, ne m'a pas vraiment convaincue. Déjà dans les scènes du "présent" je l'avais trouvée fade, presque sans intérêt, frôlant souvent le ridicule et elle ne m'avait pas vraiment passionnée. J'ai eu un petit regain de curiosité à partir du moment où elle traverse le temps, mais malgré tout elle ne m'aura pas laissé un sentiment impérissable. C'est typiquement le genre de personnage dont on se dit que l'histoire serait bien mieux si elle n'était pas là. Alors quand il s'agit de l'héroïne...

En définitive, j'ai trouvé qu'il manquait à ce roman un certain aboutissement. Il m'aurait fallu un "quelque chose" supplémentaire pour déclencher la petite étincelle. J'ai pourtant beaucoup apprécié ma lecture, retrouvé les éléments qui me fascinent toujours autant dans la romance historique. C'est une histoire qui reste tout de même très agréable à lire, qui se laisse feuilleter et qui fait passer un bon moment, mais qui ne m'a pas transportée plus que cela.

Editions Milady - Date de parution : 20 mars 2015 - Prix : 15.20 € - 640 pages

f t g m