Copyright 2019 - Site by Misterdan

La contrebandière en bas de soie écrit par Alyssa Alexander

 La contrebandière en bas de soie  Alyssa Alexander

Agent de la Couronne, Julian Travers, comte de Langford, est contraint de prendre sa retraite quand son identité a été divulguée à l'ennemi. Afin de débusquer le traître, il revient dans son fief du Devon où sévit une bande de contrebandiers. La piste le conduit tout droit à Mlle Grace, fille d'un hobereau du coin et guérisseuse de talent. Une ravissante jeune fille, bien inoffensive à première vue. Mais Julian n'est pas né de la dernière pluie. Est-elle une trafiquante, ou pire une espionne ? Il en aura le cœur net ! Et pour commencer, il va s'intéresser de très près aux activités mystérieuses qui occupent les nuits de cette ravissante demoiselle.

Excellente découverte que cette histoire d’espions, contrebandiers, complots etc.

Le personnage de Grace m’a vraiment séduite. Cette jeune femme du début du XIX° siècle arrive à être assez avant-gardiste sans paraître anachronique et c’est quelque chose qui n’est pas évident à faire. Elle représente tout ce que j’aime dans ces femmes de l’ombre qui font leurs preuves au milieu d’une société résolument masculine.

Julian est moins intéressant, mais bien mené tout de même. Disons qu’il ne m’a pas franchement conquise sans pour autant me déplaire non plus. Il remplit bien son rôle, même si parfois le côté « mâle dominant » était saugrenu. Lui qui accepte de voir sa femme galoper à califourchon et en tenue d’homme, d’un coup ça lui allait mal de jouer l’alpha de base. Mais ça passe tout de même, j’ai réussi à faire abstraction.

L’histoire, au-delà de la romance, est ce qui m’a vraiment plu dans ce roman. Le contexte, l’aventure en elle-même, est bien plus intéressant d’ailleurs que la relation. Bien que je constate que la relation est très réaliste, plausible. Ce n’est pas le coup de foudre, c’est progressif et ça donne encore plus envie de croire à toute cette histoire.

Au final, une lecture où je n’ai pas spécialement eu des papillons dans le ventre pour la romance, mais que j’ai dévorée d’une traite, ou presque, grâce au background très solide que l’auteure est parvenue à mettre en place. Rien que pour ça, je lirai avec plaisir les autres titres qu’elle pourra sortir.

J’ai lu pour elle– Date de parution : 13 janvier 2016 – Prix : 7,40 € - 384 pages - Acheter sur J'ai Lu Pour Elle.com

 

f t g m