Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les chroniques des Bridgerton - Tome 8 : Gregory écrit par Julia Quinn

 La chronique des Bridgerton Gregory  Julia Quinn

Gregory Bridgerton a toujours cru au grand amour. Il sait que sa future épouse l'attend quelque part, que leur amour est prédestiné. Le jour où il rencontre lady Hermione Watson, il pense, transporté de bonheur : « C'est elle ! »

Hélas, lady Hermione aime ailleurs, lui révèle sa meilleure amie, Lucinda Abernathy, une jeune personne qui, bien que fort spirituelle, n'a pas l'éblouissante beauté d'Hermione. Gregory a cependant besoin de son aide s'il veut gagner le cœur de sa dulcinée. Et c'est alors que le destin s'en mêle…

Pour conclure cette saga (car oui, c’est le dernier tome de cette saga) l’histoire de Grégory est très bonne. Il aspire comme sa fratrie à trouver le grand amour, au coup de foudre. Il attend de trouver sa promise au premier regard.

Comme quoi, même les hommes aspirent à l’amour avec un grand A.

Il pense l’avoir trouvé lors d’une soirée chez son frère Anthony. Il ne remarque pas tout de suite Lucinda. Il se préoccupe uniquement de Lady Hermione et tente de la séduire. Hélas cette romance est étouffée dans l’œuf.

En tentant de séduire Hermione, il découvre Lucinda qu’il trouve charmante et agréable, bien que sans plus dans un premier temps.

C’est quand il découvre qui cette dernière doit épouser qu’il s’intéresse de plus près à cette jeune personne.

En fait Grégory est un doux rêveur, un cœur d’artichaut et un romantique dans l’âme. C’est un tome qui change singulièrement des autres quant au caractère de son héros. Et c’est rafraichissant et attendrissant.

Leur romance se fait naturellement et entre la raison et les sentiments ça donne un beau spectacle.

Lucinda est une jeune femme qu’on a façonnée pour obéir aux règles de la bienséance et qui a un sens du devoir envers sa famille hyper développé. Son grand cœur pour les siens, se fait au détriment de son propre bonheur.

C’est un tome avec un air de conte de fée, où Grégory joue le chevalier blanc venant sauver sa dame aux périls des dangers.

Ça donne un petit côté épique, car Grégory n’est pas particulièrement le héros sans peur.

J’ai adoré, Julia Quinn conclut en beauté avec ce tome et cette famille si attachante. Sa plume nous porte avec brio et l’épilogue est savoureux. Mon seul petit reproche si je dois en trouver un et le fait qu’elle met en début de chapitre une mise en situation comme dans une pièce de théâtre et je ne trouve pas ça nécessaire voir même gênant.

J’ai Lu pour ElleAventures et Passions - Date de parution : 7 septembre 2016 - Prix : 7.40 € - 448 pages - Acheter sur J'ai Lu Pour elle.com

f t g m