Copyright 2019 - Site by Misterdan

Pennyroyal Green - Tome 6 : Le rêve de Phoebe écrit par Julie Anne Long

pheobe

Invitée à Redmond House, Phoebe Vale y retrouve le célèbre lord Ice, alias Julian Spenser, marquis de Dryden qui, quelques jours plus tôt, a parié sous son nez qu'il réussirait à lui dérober un baiser. Ce séducteur notoire pense n'avoir aucune difficulté à subjuguer une insignifiante petite institutrice. Résolue à lui donner une bonne leçon, Phoebe s'engage dans un délicieux badinage sans se rendre compte du danger qui la guette. Car, peu à peu, son coeur s'émeut et son corps s'embrase. Or, Julian est marquis. Sa vie est, toute tracée. II peut juste lui proposer de devenir sa maîtresse.

 

Décidément, il ne faut jamais se fier à un quatrième de couverture, ils sont bien trop souvent trompeurs. Ici, nous avons un cas très frappant où l’on nous annonce un héros sans scrupule prêt à parier sur tout.

Mais il n’en est rien. Lord Ice, Julian de son petit nom a seulement été accosté par un autre noble à la recherche du frisson pour pallier à son ennui qui lui a proposé de séduire l’institutrice. Or le marquis ne fait de paris que lorsqu’il est certain de les gagner ou quand il y a un réel challenge.

Julian la rencontre de nouveau au moment où il se rend au pensionnat où la jeune femme a été élevée et enseigne et où il compte inscrire sa nièce récalcitrante. La directrice demandera alors à Phoebe de lui faire visiter une salle de classe et de lui parler de l’établissement, car elle n’en a pas le temps. Cela m’a tout de même paru étrange, après tout, il s’agit d’un hôte de marque et normalement on ne délègue pas ce genre de tache.

Là, Phoebe le prend au dépourvu et le met au défi de l’embrasser puisqu’elle avait entendu l’autre lord lancer le pari, convaincu qu’il avait accepté.

Le caractère de l’institutrice le séduit. En général, les gens se plient à sa volonté, font tout leur possible pour lui plaire et entrer dans ses bonnes grâces, mais elle non. Curieux, il lui demande ce qu’elle espère de la vie, au lieu d’entendre parler de mariage et d’enfants, ou ce qu’il imagine de plus exotique : une envie de voir Europe, en particulier en Italie pour visiter des ruines antiques. La jeune femme va de nouveau le surprendre et évoquera avec lui de son projet de voyage en Afrique dès qu’elle aura rassemblé l’argent pour la traversée.

Il veut en savoir plus, et à la manière de Shéhérazade, Phoebe, lui donnera des informations au compte-gouttes.

Le style du roman est frais, agréable avec un énorme bémol sur la conclusion.

Dans le prologue, nous découvrons le marquis blessé par bal alors qu’il pénètre dans une taverne pour y trouver de l’aide et se plaint d’une femme qui ne l’aime pas. Puis nous faisons un saut de six semaines en arrière et suivons le fils de leur première rencontre. Le tout pour nous ramener au présent et à sa blessure. Mais il m’est difficile de vous expliquer en quoi j’ai été déçue par cet avant-dernier chapitre sans vous spolier la conclusion. Je vous rassure, ce ne sont que 3 paragraphes qui me laissent dubitative et si cela ternit un poil la fin du roman je n’en ai pas moins apprécié les 98 % restants.

Éditeur J'AI LU - Collection : Aventure et Passions - Date de parution : 29 mars 2017 - Prix : 5,99€ format numérique ; 7,40€ format papier - 406 pages - Acheter sur J'ai Lu Pour Elle.com

f t g m