Copyright 2019 - Site by Misterdan

Les Hathaway - Tome 5 : L'amour, l'après-midi écrit par Lisa Kleypas

Discrète, honnête, la plus entêtée des sœurs Hathaway, Beatrix, s’est toujours sentie plus à l’aise dans la nature que dans une salle de bal. Si elle a participé à la saison londonienne, sa beauté classique n’a pas attiré les beaux partis de la capitale. Désabusée, la jeune femme est convaincue que jamais elle ne rencontrera l’amour. Devra-t-elle consentir à épouser un homme qui ne lui plaît pas pour éviter le célibat ?

Lisa Kleypas, pourquoi m’as tu fait ça ?

Si vous avez lu mes chroniques sur les précédents tomes de cette saga, vous vous êtes sans aucun doute rendu compte que je voue un amour incommensurable pour les Hathaways. Une famille atypique qui défie les règles de la haute société.

Pendant plusieurs mois, Beatrix a entretenu une correspondance avec un soldat parti à la guerre. Ce qui au départ avait pour but de tenir compagnie à un soldat dans les tranchées, s’est transformé en une histoire d’amour à faire pâlir d’envie Roméo et Juliette. Seule ombre au tableau, Beatrix signe ses lettres du nom de Prudence…

Ce dernier tome, je l’attendais tel… le Messi. C’est quand même le tome consacré à Beatrix, celle qui a un hérisson comme animal de compagnie… Sans oublier le chat à trois pattes, la chèvre et le mulet… J’avais hâte de rencontrer le compagnon que l’auteure a pu imaginé pour elle. 

Sauf que j’ai été un peu déçu. Peut-être parce que les précédents tomes m’ont habitué à une certaine dynamique, mais ce tome me paraît un peu brouillon.

Tout d’abord, le résumé en quatrième de couverture est très vague pour ne pas dire mensonger. Puis les personnages sont … Fades. Tout le long des tomes précédents, Beatrix est décrite comme l’excentrique de la famille Hathaways. Ce qui est un exploit non négligeable car pour avoir pu se démarqué dans cette famille de fou, elle n’a pas fait dans la dentelle. Sauf que dans ce tome, qui lui ait consacré, précision-le, Beatrix paraît sage pour ne pas dire insignifiante.

Malgré ma déception, je recommande cette romance car cette saga vaut le détour et chaque penny dépensé.

Editeur : J’ai lu - Date de parution : 06 septembre 2017 - 384 pages - Prix : 7,40 €.

f t g m